AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Déesse Vs Mortel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Administratrice ; Pyroli.
La boule de poils sadique.

avatar


Âge : 18
Messages : 758
Date d'inscription : 10/03/2013


••• INFOS •••
Personnages: Harmonie des Enfers ♀ Guérisseuse de l'Ombre • Serres d'Aigle ♂ Solitaire
Relations:

MessageSujet: Déesse Vs Mortel   Sam 16 Mar - 16:31

Rien. Pas un souffle de vent qui se balance dans les arbres blancs. La neige ne font pas. Il n'y a plus de chaleur venant du soleil. Il fait si froid. Et pourtant il ne fait pas si glacial. La glace n'a pas recouvert les tannières et le givre ne pend pas aux moustaches de félins malheureux. Les solitaires doivent mourir à l'heure qu'il est, meurtris pas le froid qui leur court derrière, fier de sésir entre ses serres une nouvelle vie fragile. Personne pour les soigner. Et même là où il y a une guérisseuse il n'y en a pas. Elle n'est qu'un mirage, un mythe, une fumée que l'on ne peut que voir et désiré mais que l'on ne peut obtenir. Rien. Rien d'autre que le silence qui la suit de près comme la mort suit les malades et les blessés. Le vent qui souffle lui aussi est muet avec elle, il ne fait pas de bruit et se déplace en silence de peur de la gêner. Elle est une déesse, allongée dans sa tanière, au chaud pendant que son esprit est bien loin, là où il fait plus froid que dehors par l'hiver. Il n'est pas loin d'être fini et pourtant il sévit comme à ses premiers jours comme un bébé crie à la naissance avant de se taire pour dormir. Il n'y a rien d'anormal à cela. Rien.
Pas de problème à ce qu'une déesse se fonde dans la masse des mortels pour mieux les charmer de sa beauté divine. Rien d'anormal, non, rien.
Et pourtant dans le néant où elle se plonge comme dans un songe, le noir absolu lui convient plus que la lumière de l'Olympe. Elle n'est qu'une déesse du Mal, une divinité aussi belle et cruelle que l'aurore. Tous l'aimeront et désespéreront devant elle avant de l'avoir touchée. Rien d'anormal à cela non plus. On meurt d'amour devant une déesse, et elle en est une. Bannie du monde des dieux et obligée de côtoyer de simples mortels dont le destin lui appartient.

Cette déesse est la guérisseuse du Clan de l'Ombre, diabolique et si belle avec ses yeux de saphir étincelant à la lumière comme dans les ténèbres. Plus l'ombre de la pinède que la lumière des rochers au soleil. Elle se sent mieux là où personne ne veut être plutôt que là où le peuple qu'elle gouverne préfére se tasser dans l'attente d'un signe de sa part. Rien de plus que des être inférieurs qui se soumettent à sa volonté comme des brosses à chiotes à des Bipèdes dégoûtants. Et dire qu'elle doit les supporter et même les soigner. Beurk, mieux vaudrait qu'ils meurent tous, le lieutenant comme le chef, qu'importe ! Du moment qu'elle est seule à gouverner son monde, narguant les dieux de la lumière de posséder leur territoire chéri. Le Clan des Etoiles se mordraient les griffes, songeant que jamais ils n'auraient dû laisser une telle féline devenir leur représentante. Et pourtant ils communiquaient avec elle. Ils étaient bien obligés de toute façon, ils étaient obligés de passer par elle pour parler à Etoile Abyssale. Si seulement tous pouvaient y passer...
Harmonie des Enfers se leva, s'ébrouant rapidement. Elle n'avait pas de novice avec elle, pas de pot de colle qui demande à apprendre à soigner ses camarades comme s'ils étaient sa seule famille. Encore plus écoeurant ! Les apprentis sont si naïfs, à croire que leurs mentors prennent toujours cela avec plaisir que de recevoir une boule de poil haute comme trois pommes et qui a la prétention d'être un futur grand guerrier. Peuh ! Minables aussi.
La guérisseuse regarda ses plantes. Les guerriers étaient si facilement convaincus qu'ils devaient aller chercher des herbes n'importe où. La dernière fois elle en avait envoyé sur les terres du Tonnerre chercher des feuilles dont elle n'avait absolument pas besoin. Juste pour embêter ce Clan de "loyaux". Envers leur maman chérie tout aussi faible qu'une jeune pousse oui !

Grimaçant, elle sortit de son antre pour se diriger vers la sortie du camp, ne faisant pas du tout attention au froid de la neige qui mouillaient les poils de ses pattes. Elle n'avait pas froid. Comment pouvait-on geler quelqu'un dont le coeur n'est déjà plus qu'un bloc de glace plus glacial encore que le givre lui-même. Rien ne pouvait l'atteindre. Elle avait toujours une avance sur les autres, elle les méprisait comme personne et s'en amusait. Rien ni personne ne pouvait la défier, elle était toute puissante, sur un nuage noir qui s'élevait haut dans le ciel, défonçant les obstacles qui se dressaient devant elle. Rien ne pouvait lui résister.
Elle s'élança hors du camp de l'Ombre et courut dans la pinède. Elle était suffisemment haute sur patte pour que son ventre soit protégé de la neige ou de la boue du territoire. La boue viendrait avec la fonte des neiges et les premières pluies... peut-être les rats sortiraient-ils pour grignoter les pattes de ses congénères... on peut toujours rêver non ?
Harmonie des Enfers ne se préoccupaient pas de savoir que quelqu'un pouvait avoir mal au ventre et pouvait éventuellement la chercher dans son antre, elle voulait profiter de son temps à elle, qu'elle organisait comme bon lui semblait. Libre comme l'air qu'elle était ! Et personne ne lui dicterait jamais sa conduite. Le code du guerrier non plus. Quelle idiotie que ce machin. Une dictature imposée par les guerriers de jadis pour mieux tenir en laisse ceux d'aujourd'hui. Tsss, horreur de la nature que ce règlement pour chats. Il avait le goût de la pâté pour domestiques, bien que la minette bicolore n'en ait jamais goûté, et elle ne le ferait jamais d'ailleurs !

Elle se mit en tête de se rendre dans la plaine. La sombre, la noire que seul le Clan de l'Ombre aimait plus que toute autre plaine. Celles du Clan du Vent étaient trop vertes et ensoleillées à leur goût. Leur plaine aussi était verte, mais le soleil ne parvenait à se frayer un chemin dans la pénombre lugubre de l'endroit. Il était gris, sombre à souhait ! Harmonie décida de s'y installer afin de profiter du calme du lieu. Et en général, il était silencieux. La brise ne soufflait pas et seul l'air froid restait. Les courants chauds se changeaient en vent froid, glacial, laissant tout presque figer. Un spectacle qui valait celui du vent chaud dans la lande du Vent.
La plaine ce jour-ci était plus inquiètante que d'ordinaire. Rien ne bougeait et tout était gris. Magnifique... La guérisseuse se plaça à peu près au milieu de la plaine et resta plantée là. Attendant quelque chose qui ne viendrait jamais : les ténèbres et le néant. Il y avait toujours quelque chose. Quelque chose ou quelqu'un qui venait la déranger dans ces moments de paix, si rares malheureusement.
Si elle avait su que quelqu'un viendrait, elle ne serait pas passée par ici. Mais un félin arriva. Il fit craquer une brindille et la guérisseuse se tourna vivement vers la provenance du son.

- T'es qui toi qui ose venir me déranger ? Pauvre mortel, fous-moi voir la paix brosse à toilette !

Elle fixa quelque chose dans le noir, l'expression impassible. Encore un moucheron qui partirait la queue entre les pattes pleurer sa mère tant il aurait été effrayé par la cruauté d'Harmonie des Enfers.


Dernière édition par Harmonie des Enfers le Dim 18 Aoû - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Déesse Vs Mortel   Sam 17 Aoû - 19:37


Malice frissonne sous la couche de glace de bois et de feuilles. Elle en a assez du froid,de l'hiver,de toute cette grisaille. Elle est juste à côté du territorie de l'ombre,ce trou paumé moisi qu'elle déteste. Mais elle déteste encore plus sa tanière improvisée. Pestant contre la neige,donnant un coup de patte rageur dedans en sortant de son abris,elle jette un coup d'oeil fatigué et grincheux du côté du territoire des minets puants qui l'a révoltent de par leur noirceure. Dans un soupir,elle murmure. Pourquoi pas? Et prend la direction de la plaine,noire,sombre,effrayante...non,pas pour la minette tricolor. Elle s'en fiche,elle n'en a rien à battre. Contourner le territoire serait trop long dans ce froid. Le traverser est bien plus rapide. Si ils l'a chassent? Tant mieux! Elle aura une raison de partir en courant et se retrouvera plus vite au chaud.

La femelle tachetée avait en effet une autre de ses "tanières improvisées" aux Quatres Chênes. La plus confortable en fait. Garnie en feuille,entourée de bois,cachée sous les grosses racines des majestueux arbres. Sans discrétion,sans même prendre la peine de vérifier qu'il n'y a pas de patrouille,elle pose une patte sur leurs terres,puis une autre. Aux bipèdes le Clan de l'ombre! Pourquoi tant de haine dîtes-vous? Eh bien parce qu'elle est fatiguée,a froid,faim et doit se forcer à se lever. En rouspetant,elle poursuit sa route. Mais tombe dans un trou. Un trou? Comment ça un trou?! Malice n'a plus froid,elle est bouillante de rage. Elle pousse un hurlement et sors de son trou,ébourrifée,furieuse. Si sa fourrure n'avait pas triplé de volume,on l'a verrait devenir rouge. Mieux vaut ne pas se trouver dans le coin. Elle qui est d'habitude si enthousiaste,si joyeuse. Elle se fera un plaisir de trucifier le premier félin qui lui cherchera querelle.

Elle arrive sur la plaine et,petite,s'enfonce et en a jusqu'au menton. Ce qui l'agace encore plus. La jeune femelle continue,avance,traverse,chaude,c'est limite si elle ne fait pas fondre la neige. Elle va y arriver,elle y arrivera. Elle marche sur une branche et se fait aussitôt agresser par une voix. Il fallait qu'elle tombe sur un chat. A ce moment là. Si encore on vient lui marcher sur les pattes,ça va mal finir. La tricolor bondit au dessus de la neige,se retrouve face à l'autre femelle,se fichant bien de savoir qui elle est,cheffe ou chaton. Fronçant les sourcils,remuant les moustaches,elle dit d'une voie forte et énervée plus que de raison.

- Malice,la solitaire! Et la solo' elle t'envoie paître avec les vaches,fichue boule de poil pelée! Je vais te montrer moi!

Malice lui saute dessus,enragée. Qu'est-ce qui lui prends? C'est pas dans ses habitudes ça?! Elle se fait posséder ma parole! Mais la féline trois couleurs à perdu la tête. Elle mord violement l'oreille de l'autre femelle,pourtant bien plus grande qu'elle. Mais Malice sait se battre,elle a souvent dû en venir aux griffes d'ailleurs. Elle se bat bien dirait-on. Ses amis l'appelaient "La petite guerrière" quand elle avait l'age d'être apprentie.
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice ; Pyroli.
La boule de poils sadique.

avatar


Âge : 18
Messages : 758
Date d'inscription : 10/03/2013


••• INFOS •••
Personnages: Harmonie des Enfers ♀ Guérisseuse de l'Ombre • Serres d'Aigle ♂ Solitaire
Relations:

MessageSujet: Re: Déesse Vs Mortel   Dim 18 Aoû - 16:30

Le froid n'avait pas d'importance pour la guérisseuse. Elle avait perdu toute notion du temps et sentait juste l'odeur d'un vulgaire solitaire se rapprochant dangereusement de son coin tranquille. Dans un geste furieux, elle chassa la neige devant elle en pestant contre le Clan des Etoiles qui une fois encore l'avait tout simplement abandonnée à une triste rencontre avec un insecte rampant. Elle en avait marre. Oui, tout simplement marre. Harmonie ne savait plus où aller sans être dérangée par un chat de son Clan, un errant ou encore des insectes et des souris trop éloignés pour servir de repas, et trop proches pour ne pas briser le silence si parfait qui souvent l'accompagnait.
Maudite. Elle était maudite par ses barges d'ancêtres tous plus fous les uns que les autres et qui se disputaient l'occasion de lui envoyer un indésirable. Combien de fois avait-elle eut envie de laisser crever tout son Clan juste pour qu'ils soient dépassés par le nombre et par la cruauté de leur messagère sur les terres de l'Ombre.

La femelle bicolore observa tranquillement la scène qui suivit. Une furie se jeta hors de sa cachette, se plantant devant Harmonie en vociférant comme une possédée qu'elle se nommait Malice et qu'elle était solitaire. Ca merci, la guérisseuse l'avait déjà senti. Elle la menaça, la traita aussi. Et enfin annonça qu'elle l'envoyait paître avec les vaches. D'une élégance à toute épreuve pour sûr. Vache elle-même, pensa Harmonie des Enfers.
Puis, sans crier gare, l'autre lui sauta dessus. La reine noire et blanche se retrouva le derrière dans la neige, les sens en alerte et les pattes placées sous le ventre de cette Malice pour l'éjecter. Avant cela, elle sentit une vive douleur à l'oreille en apercevant la solitaire la solitaire la mordre. Quelle peste celle-ci !
La guérisseuse l'envoya bouler au loin, reculant chaque fois que cette dernière manifestait l'envie de l'écorcher vive.

- On se calme miss ! Ca va pas ? Je suis pas un petit déj' moi ! Je m'appelle Harmonie des Enfers, je suis la guérisseuse du Clan de l'Ombre, si tu veux virer au cannibalisme y a le Tonnerre un peu plus loin. Mais, les miens sont pas comestibles tu sais. Je peux savoir ce qui me vaut d'être attaquée comme ça ?

Elle eut envie de cracher mais se contint. Inutile de la provoquer, la dégager de son ventre lui avait déjà demandé un sacré effort. Alors si en plus elle commençait à se battre avec cette garce tricolore, elle était dans de beaux draps.
Et en second temps, elle murmura des paroles inaudibles pour l'autre cinglée.

- Fichue brosse à toilette... les solitaires sont tellement stupides.

Dans sa tête, elle insulta de tous les noms cette Malice. En vérité, elle détestait les solitaires. Ils se prenaient pour des dieux alors qu'ils n'avaient juste pas le courage d'intégrer un Clan. Ou alors, ils étaient trop cons pour crever loin de la société féline. Bref, ils étaient des charognards, des sans domicile fixe qui enquiquinaient le monde avec leurs grognements ridicules destinés à effrayer les guerriers. Pitoyable.
Elle se sentait tellement mieux dans un Clan, avec de l'importance et moult occasion de maudire les siens, ou même de les laisser dans un sale état. Personne ne lui disait rien. Personne ne pouvait rien lui faire, et d'ailleurs, personne ne lui ferai jamais rien. On n'osait pas s'en prendre à Harmonie, dans les Clans. Et le problème avec les solitaires, c'est qu'ils s'en foutaient bien de ça ! Les règles des guerriers, ils s'en fichaient autant que la guérisseuse, et là était le véritable ennui. En cela, ils gênaient la belle qui n'était malheureusement pas capables de se défendre face à un fou furieux doublé d'un cannibale qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Déesse Vs Mortel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Déesse Vs Mortel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Loominëi , la déesse du destin.
» Bastet? C'est pas le nom d'une déesse égyptienne ça ? [PV Bastet]
» Attention faire pipi en étant ivre pour être mortel...
» Rilyntlar Div'Arght [Haute Prêtresse de la Déesse des Âmes]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PARTIE JEU : TERRITOIRE DE L'OMBRE. :: La plaine.-