AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Toi t'es qui d'abord ? Et pourquoi tu m'regarde hein ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité





MessageSujet: Toi t'es qui d'abord ? Et pourquoi tu m'regarde hein ?   Lun 20 Mai - 15:42

~ Toi t'es qui d'abord ? ~
~ Et pourquoi tu m'regarde ? ~


Pv Morphy <3

Le soleil. Enfin, ce rayon de soleil tant désiré...Non. Pas désiré par Ange déchu en tout cas. Il grogna. Ce maudit rayon l'avait réveillé. Ainsi que le vent doux qui soufflait sur les branches basses. La brume du matin commençait à peine à se dissiper, sous les chauds rayons de midi. Midi, oui. Ange Déchu était encore en train de paresser, de dormir tranquillement sans se soucier de quoi que ce soit. Mais ne vous avais-je point dit qu'il haïssais la paresse ? Mais pour le coup, ce n'était pas de sa faute, mais bel et bien celle de la lieutenante qui, pour le punir d'avoir mangé un mulot avant les reines l'avait consigné à faire la patrouille de l'aube et du matin à la suite. Bref, tout cela pour vous dire qu'il avait dormi à peine. et qu'il était épuisé.
Malheureusement, le destin n'était pas de son coté. Un coup de vent un peu plus fort que les autres l'avait à demi-réveillé. Et puis, pour finir, un rayon de soleil s'était introduit par une brèche et l'avait complètement éveillé. ce qui le mettait dans une mauvaise humeur pas possible. Il grogna, mécontent.
Ce fut en un clin d'oeil qu'il fit une rapide toilette et sortit de la tanière.
Il faisait beau, et les oiseaux chantaient de leur mélodie qu'emportait le vent. Tout chat normal aurait été de bonne humeur, rien qu'en apercevant ce temps. Mais pas Ange Déchu. Son coeur était de glace, je vous l'ai dit.
Et comme tous les jours où il s'était levé de la patte gauche, il avait une insatiable envie de répandre sa malchance et sa mauvaise humeur.
Tout d'abord, il s'amusa à accuser un chaton d'avoir volé en douce une pièce de gibier. Puis il échangea quelques chatons entre les reines, qui se chamaillèrent devant leurs petits. Honteuses, elle cessèrent vite, mais leurs cris avaient attirés quelques guerriers mécontents.
Puis le guerrier hypocrite se dirigea vers la tanière de la guérisseuse.
Il allait leur faire une farce. ce serait extrêmement drôle. Il commenca par repérer l'apprentie. Tiens, Nuage de Morphée ! Un éclat méchant brilla dans son regard et il se planta devant l'apprentie.

"J'ai rapporté un mulot de la chasse ! Tu l'veux ? "

A vrai-dire, il n'avait rien rapporté du tout, mais il avait aperçu sur la pile de gibier un mulot infecté. De quoi rendre malade un apprenti...

[Merci Harmonie des Enfers de m'avoir corrigée xD ! ]


Dernière édition par Ange Déchu le Lun 20 Mai - 18:39, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Membre VIP.
« On est les résistants. »

avatar


Âge : 18
Messages : 56
Date d'inscription : 16/05/2013


••• INFOS •••
Personnages: Nuage de Morphée.
Relations:

MessageSujet: Re: Toi t'es qui d'abord ? Et pourquoi tu m'regarde hein ?   Mar 21 Mai - 21:46


NUAGE DE MORPHÉE.



- - - - - - - ✂ - - - - - - -
❝ Le dédain est un masque qu'on met sur la tristesse. ❞

Je me souviens du jour et de la nuit. Je me rappelle du plaisir et de la souffrance, de l'effort et du réconfort. Je me remémore la vie et la mort, les cris et les larmes. L'eau et le feu. Les arbres, la terre, le ciel. La joie, la peine. Je me souviens de la haine, mais pas de l'amour, c'est une chose que je n'ai encore jamais ressenti. Je me rappelle de la morsure du froid de la mauvaise saison et la chaleur suffocante de la bonne époque. Tout ça je m'en souviens. Je me remémore le bruit de la pluie et le grondement du vent dans les branches frêles et les roseaux. Le goût du sang, et le bruit d'un petit cœur qui bat une dernière fois. Je me souviens de la peur, du doute, de l'impuissance. De la folie, et de la démence. Tout, en totalité. Je n'ai rien oublié, tu vois. Même pas toi. Seulement rien n'était plus fort, rien n'était plus grand que mon désir de t'oublier, de t'effacer, de t'éradiquer de ma mémoire. Mais ça ne marchait pas, rien, rien ne fonctionnait. Et ça me tue, tu sais, que de ne pas pouvoir t'enlever, une bonne fois pour toute, de mes pensées.


∞ ∞ ∞


Dans le ciel brillait le soleil. Enfin. Enfin, oui. C'était le seul mot qui traversa ma tête lorsque les doux rayons de cet astre virent caresser ma fourrure. La pluie avait peu à peu laissé place au beau temps, tant quémandé. Enfin, oui enfin le soleil, le beau temps, si j'osais dire, était de retour. C'était comme si tout autour de moi avais un nouvel angle de vue, un nouveau regard. C'est vrai que ça changeais beaucoup mon environnement, ce peu de lumière ... Habituellement sombre et ombrageux, le Camp de l'Ombre avait, sous le soleil, un tout nouveau visage ; lumineux, éclairée ... On aura presque pus croire que tout le monde allait bien, que rien de fâcheux ne pourrais plus jamais arriver à personne. Bien naïf est celui qui aurait put le penser.

J'étais assise, la queue délicatement enroulée autour de mes fines pattes, mon poil lustré, comme à l'habitude, et les yeux fixant froidement le paysage qui m'entourais. On aurait pus croire qu'un peu de soleil allait me sortir de ma froideur, mon dédain pour mon entourage et mon petit air supérieur ... Mais non, grand dieu, non. J'étais toujours la même, aux dernière nouvelles, et n'avais nullement l'intention de changer. Après tout j'étais bien comme cela, pourquoi devrais – je modifier mon caractère ? Ce serais idiot, ridicule.
D'ailleurs en parlant de ridicule ... Mais qui voyais – je donc approcher, une lueur méchante aux fond de ses yeux de glace, un rongeur à la bouche ? Ange Déchu. Un guerrier blanc immaculé, tout de muscles, aux longs poils et aux yeux bleus réfrigérants. Pourquoi venait – il me voir lui qui d'habitude méprisait autant que moi les autres, et encore plus les apprentis ? Bonne question ... Mais sûrement pas pour m'offrir des fleurs.

« — J'ai rapporté un mulot de la chasse ! Tu l'veux ? »

Ben voyons ... Rien que ça. Lui ? Demander, gentiment qui plus est, si je voulais partager son gibier, à lui ? Les moineaux mordent ou ...
Je levais mon regard vers le guerrier, sans la moindre émotion à lire dedans. Juste un léger sourire ironique sur les lèvres, pour laisser deviner à quel point j'étais hilare là, à l'intérieur de moi même.  

« — Bien sûr ... » Minaudais – je, moqueuse. « Tu veux en prendre un petit bout avant ? Juste pour goûter, bien entendu. »

Je plissais les yeux, savourant à l'avance la réaction du guerrier. Le pauvre petit. Il croyait sûrement être tombé sur la plus douce des roses, la plus facile à couper. Manque de bol, celle ci avait des épines.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre VIP.
« On est les résistants. »

avatar


Âge : 18
Messages : 56
Date d'inscription : 16/05/2013


••• INFOS •••
Personnages: Nuage de Morphée.
Relations:

MessageSujet: Re: Toi t'es qui d'abord ? Et pourquoi tu m'regarde hein ?   Dim 11 Aoû - 11:59

UP ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Toi t'es qui d'abord ? Et pourquoi tu m'regarde hein ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Toi t'es qui d'abord ? Et pourquoi tu m'regarde hein ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hey ! Pourquoi tu me regardes comme ça !? ft Sacha Vega
» Professeur pourquoi moi? (Alone)
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PARTIE JEU : TERRITOIRE DE L'OMBRE. :: Le Camp.-