AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Les Etoiles m'ont abandonnées /Harmonie, déesse et docteur à la fois / /SBAM/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité





MessageSujet: Les Etoiles m'ont abandonnées /Harmonie, déesse et docteur à la fois / /SBAM/   Lun 12 Aoû - 18:07



feat. Harmonie


Les Etoiles m'ont abandonnées

« La mort est peut-être la seule réalité qui a une signification quand on sort du cauchemar de la vie...  »


Mon coeur était comme percé par des milliers d'épines de roses. Je souffrais le martyre, c'était insupportable et j'implorais que le ciel en termine avec moi. Je me demandais pourquoi le Clan des Etoiles ne faisait rien pour abréger mes souffrances. Aimait-il la torture ? Je ragea contre lui et l'insulta avec la force du démon. Mes yeux commencèrent à pleurer sous la douleur insupportable qui m'était infligée. Mes pattes n'eurent plus la force de me soulever et je m'écrasais au sol. Des visages apparurent alors, flous. Je ne savais pas de qui il s'agissait exactement, mais ils me rappelaient mon Clan. Le sol se déchira sous mes pattes et je tombais dans un vide sans fond ... . La fin était annoncée.  





« AH ! »

Mon cri me brûla la gorge et perça les tympans de mes compagnons qui partageaient la pouponnière avec moi. Je m'étais réveillée d'un bond, persuadée d'avoir quitté la vie pour de bon. Autour de moi l'on me fixait avec des yeux écarquillés et les plus jeunes chatons couinaient d'avoir été réveillés. Ma mère me regarda un instant, et ne supportant plus cet interrogatoire silencieux je sortis maladroitement de la tanière et fugua jusqu'à une cachette accessible uniquement par les chatons. J'avais besoin d'air et besoin d'être seule.
Mes membres tremblaient toujours, mon rythme cardiaque n'avait pas ralenti et les images de mon rêve ne cessaient de venir et revenir dans ma tête comme si j'étais désormais hantée par le Clan des Etoiles. Que signifiait ce rêve ? Y avait-il un rapport avec le Clan des Etoiles puisque j'y avais songé dans mon inconscience ? Je tentais de me concentrer sur l'environnement qui m'entourait afin de me calmer. Il faisait beau et chaud, les ronces derrière moi étaient imposantes. Le retour du printemps avait vigorifié la végétation ce qui expliquait la croissance des ronces, protégeant au mieux le campement. Mais quoi ! Pourquoi je pensais à l'explication de tel ou tel phénomène naturel ? De nouveau je paniquais et mon souffle s'accentua jusqu'à ce que je m'étrangle de peur. Cela me fit cracher plusieurs fois et enfin je me calmais. Je tremblais toujours, au point que ce fut extrêmement dérangeant. Et comme pour m'assurer que je n'avais rien eu je me tâtais la poitrine. Non aucune douleur au coeur, pas de larmes versées non plus. Et le sol était toujours là bien solide. Je soufflais lentement. Je repensais à ce cauchemar. Maman me disait que les rêves signifiaient quelque chose. Mais celui-ci, que disait-il ? J'eu l'envie d'en parler à Harmonie des Enfers puis me ravisa. Ayant vu les membres du Clan floutés, c'était sûrement un mauvais présage me concernant, étant donné que j'étais au centre de la scène. Ou peut-être que ma mère se trompait tout simplement et que ce cauchemar était le sort d'un malheureux hasard. Je ne savais pas mais je ne comprenais pas pourquoi un mauvais présage devrait me tomber dessus. Je n'étais que chaton, incapable de me défendre et de faire du mal. Incapable même de sortir du campement. Quel danger serais-je pour le Clan? Je ne comprenais plus rien et je me remis alors à paniquer. Je me relevais, tournais en rond, soufflait longuement après avoir inspiré à fond, marchait encore et toujours puis émit un cri afin de pousser ce qui me dérangeait au fond de mes entrailles. Je me moquais de ceux qui étaient là et qui m'avaient entendu. Je me moquais de savoir si ma mère était inquiète ou si des chatons avaient tout raconté à d'autres. Pourtant j'y pensais. Mais pourquoi mon cerveau réfléchissait-il de manière si excessive ? Que m'arrivais-t-il Clan des Etoiles ?! Je voulus l'implorer de me venir en aide mais me souvins de mon rêve. Il m'avait laissé tomber. Pourquoi m'aiderait-il ? Il me fallait un calmant.
Au fond je n'avais pas besoin de raconter mon rêve, ce n'était qu'un rêve. Je n'avais qu'à dire à Harmonie des Enfers que j'avais fait un cauchemar et que je n'arrivais plus à me calmer. Oui, c'est ce que je ferais. Je ne dirais rien d'autre. Peut-être avait-elle eu une vision ? Ou bien partagé mon rêve ? Non il ne fallait pas que je commence à penser à « et si » sinon ma peur ne serait que grandissante. L'angoisse qui me hantait devenait de plus en plus insupportable au point que je sentis mon coeur se contracter entre ma cage thoracique. Je sortis de ma cachette en observant les alentours. Il n'y avait pas grand monde et malgré mon cri les félins étaient retournés à leurs occupations. Sauf ma mère qui était là-bas, plus loin, en train de me chercher. Elle avait l'air inquiète. Je m'en moquais.
Je traversais le campement jusqu'à la tanière de la guérisseuse en tentant de ne pas me faire voir. La plupart étaient trop occupés pour faire attention à moi, et puis qui s'intéresserait à moi ? Petite chatonne pénible et insupportable ?
Enfin la tanière de la femelle fut à mes pattes. J'entrais confusément. C'était la première fois que je m'y rendais pour moi. La guérisseuse était là de temps en temps. Elle rangeait rapidement ses plantes à vrai dire. Elle ne prenait pas le temps d'ordonner méticuleusement ses affaires. De toute manière il suffisait qu'elle s'y retrouve. Elle n'était jamais vraiment là pour les blessés et les malades, non plus puisqu'elle prenait seulement le temps de les soigner point barre. Dialoguer avec elle n'était pas forcément facile, et lorsque les apprentis l'aidaient pour chercher des plantes ils n'obtenaient jamais de merci. D'après des échos d'apprentis elle était loin d'être agréable, mais au moins elle faisait ce qu'elle devait faire. C'était l'essentiel. Moi elle m'intriguait, mais pas de manière négative. Elle était à l'écart de tout le monde et ne s'intéressait pas à grand monde. Elle était souvent à l'extérieur pour qu'on la laisse tranquille. C'est que je cherche à faire chaque jour: quitter la présence des chatons qui m'envahissent et des reines qui sont trop protectrices.
La tanière était sombre et fraîche. Les odeurs de toutes les plantes me titillaient les narines, et je finis par trouver cela insupportable. Mes yeux s'habituèrent à l'obscurité et je me mis à chercher Harmonie des Enfers. J'espérais qu'elle fut là, sans quoi je ne savais où aller et vers qui me tourner. Je fis rapidement le tour de l'habitacle. Elle était là, occupée à je ne sais trop quoi. D'une voix non assurée du au stress je me lançais dans ma maigre explication.


« Bonjour Harmonie des Enfers. J'aurais besoin d'un calmant s'il te plaît, j'ai fais un cauchemar et je n'arrive pas à me calmer »

J'attendis sa réponse, espérant qu'elle ne cherche pas plus loin.



Petite Biche . 3 lunes .

© Code de Anéa pour N-U
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice ; Pyroli.
La boule de poils sadique.

avatar


Âge : 18
Messages : 758
Date d'inscription : 10/03/2013


••• INFOS •••
Personnages: Harmonie des Enfers ♀ Guérisseuse de l'Ombre • Serres d'Aigle ♂ Solitaire
Relations:

MessageSujet: Re: Les Etoiles m'ont abandonnées /Harmonie, déesse et docteur à la fois / /SBAM/   Mer 14 Aoû - 19:52




    La nuit fut longue. Tu passais ton temps à te tourner et te retourner, incapable de trouver le sommeil. Enfin si, tu dormais mais pas vraiment. Ton âme voyageait, hésitait, était torturée. Tu as dû penser que j'étais cruelle avec toi. Ton ventre ne cessait de te faire souffrir. J'ai vu dans ton esprit petite. Je sais ce que tu as vécu. Avoue que tu es partagée ma belle. Future mère et future ennemie plublique numéro une. Mais de toute façon, tu as bien réfléchi. Ou pas. Tu as agi sur un coup de tête ? Ce n'est pas ce que je t'ai enseigné que je sache ! Ma pauvre fille, qu'es-tu devenue ? Fricotter avec un solitaire... c'était bien la dernière chose que tu avais besoin de faire. Enfin, les choses sont faites et tu ne peux plus rien changer. Assumes maintenant Harmonie ! Tu sais le faire mieux que quiconque.
    Donc, programme de la journée, tu de débrouilles comme d'hab. Apprentie dans les pattes, blessés gémissants et malades grincheux. Mais aujourd'hui ma chère, ce sera légèrement différent. Aller p'tite tête, courage ! Les rêves sont terminés, l'aube arrive et il est l'heure de se lever. Je t'ai assez monopolisée. Et n'oublies pas petite, ta mentor t'observe !


    La guérisseuse se leva, folle de rage. Ce n'était pas la première fois qu'elle passait une nuit aussi horrible. Danse des Esprits s'invitait... dans son esprit justement et lui parlait. Elle disait qu'il y avait des maladies à l'horizon, des plantes à collecter si elle ne voulait être en rupture de stock. Bref, ce que ne faisait pas vraiment les autres. Ils disaient qu'il y aurait des ennuis mais ne disaient jamais de quelle sorte ni de quelle ampleur. La vieille guérisseuse enfreignait les règles même après sa mort, ne s'attirant cependant pas les foudres des autres. Alors certes il avaient tenté de la réprimander, mais qui pouvait lutter contre une démone. Personne en effet.

    La belle s'étira avant d'aller se chercher une pièce de viande, filant ventre à terre en crachant sur un novice qui avait eut l'idée de prendre le même morceau. Nuage Aérien - car c'était son nom - se retira la queue entre les pattes. Il fila chez sa mère qui la regarda respectueusement. Elle aimait ces yeux fuyants, ou ceux qui la fixaient avec respect, ou crainte. La femelle bicolore était encore respectée et évitée. Finalement, tout allait au mieux.
    Lorsqu'elle revint dévorer son mulot bien dodu lui rappelant occasionnellement son cher Discode, elle fit un rapide tour des blessés histoire de s'assurer qu'elle pourrait dormir rapidement. Heureusement, les chats dormaient tous et ils ne risquaient pas de l'ennuyer de sitôt.
    Alors elle entra dans sa tanière après avoir pris des graines de pavot pour calmer sa douleur au ventre. Décidemment, ils étaient impatients de sortir et ils seraient des chatons qui ne lui laisseraient pas une minute de répis.
    Elle se plaisait, tournant dans sa litière cachée dans une crevasse de la tanière des guérisseurs, à les voir jouer, marcher à l'aveuglette en grimpant sur son flanc. Oui, c'était maintenant un beau projet de vie. De toute façon, elle avait promis qu'elle les garderait après la naissance. Ils respireraient, joueraient et deviendraient des guerriers dans le Clan de leur mère. Néanmoins, elle espérait qu'ils seraient acceptés.

    Au moment où elle tournait encore dans tous les sens, fatigués par son rêve de la nuit, elle entendit des bruits de pas. Au début, elle crut que c'était un de ces idiots qui allaient voir un ami ou membre de la famille. Alors elle s'installa tranquillement, fermant les yeux, prête à se laisser bercer dans les bras de Morphée. D'ailleurs, Nuage de Morphée dormait aussi parmi les blessés et les malades. La guérisseuse allait s'endormir losqu'une voix enfantine et surtout mal assurée vint à ses oreilles ouvrant ses prunelles de saphir, pierres brillantes dans l'obscurité et terrifiantes de par leur éclat mauvais.

    « Bonjour Harmonie des Enfers. J'aurais besoin d'un calmant s'il te plaît, j'ai fais un cauchemar et je n'arrive pas à me calmer »

    La reine gronda intérieurement, agitant la queue dans l'ombre, signe qu'elle n'aurait pas voulu être dérangée. Elle avait passé une mauvaise nuit, et elle aurait désiré rattraper son sommeil. Au lieu de ça, une certaine Petite Biche voulait un "calmant". Lentement, elle se releva, prenant bien soin de ne pas se dévoiler à la lumière histoire de bien faire trembler la petite bête.
    Puis, une fois redressée elle s'avança progressivement, découvrant alors sa robe bicolore gonflée de sorte qu'elle donne l'impression d'imposante carrure. Quant à ses yeux, ils lançaient des éclairs.
    Harmonie approcha son museau de celui de la minette tigrée, prenant soin d'afficher sur son joli visage un sourir ironique.

    - Pauvre biche, tu as fait un cauchemar ? Et si je ne veux pas t'en donner de ton calmant ? Le meilleur calmant, c'est le repos. Je suppose que tu sais ça. Pourquoi es-tu ici ? Ce n'était sûrement pas un banal cauchemar, sinon tu serais en train de jouer ou de dormir pour faire passer ces horriiibles images.

    La vilaine guérisseuse. Elle avait bien pris garde à accentuer le mot "horrible" en insistant bien dessus. Les cauchemars à son sens étaient les rêves des démons. Etant elle-même un démon de la pire espèce, ça ne lui posait aucun problème d'en avoir.
    Elle scruta encore un peu Petite Biche avant de se mettre à renifler bruyamment. Elle n'avait que mépris pour ces chatons, alors qu'en plus elle ait le culot de venir la déranger de si bon matin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les Etoiles m'ont abandonnées /Harmonie, déesse et docteur à la fois / /SBAM/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)
» BENJI Shih tzu abandonné à 10 ans (02)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PARTIE JEU : TERRITOIRE DE L'OMBRE. :: Le Camp. :: Pouponnière.-