AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 « Ma seule liberté est de rêver alors je rêve de liberté. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Membre VIP.
« On est les résistants. »

avatar


Âge : 18
Messages : 296
Date d'inscription : 13/02/2013


••• INFOS •••
Personnages: Rêve de Liberté
Relations:

MessageSujet: « Ma seule liberté est de rêver alors je rêve de liberté. »   Mer 1 Jan - 17:06




JOYEUX ANNIVERSAIRE MA CHERE RAINETTE ! ♥

Tu t'y attendais pas hein ? 8D J'espère en tout cas que pour toi c'est une surprise. Je voulais que, l'espace d'une seconde tu écarquilles les yeux et que tu demandes ce qu'il se passe sans vraiment comprendre, sans vraiment oser comprendre... Et bien pourtant voilà, on a tous pensé à toi ! J'ai fait de mon mieux réunir tous les cadeaux qu'on risquait de te faire pour faire un cadeau commun. Je me disais que ce serait plus convivial et que ça te mettrais plus à l'honneur. Tout ce qu'on veut c'est te faire plaisir, j'espère que ce simple sujet y parviendra. :3

Bon je vais encore une fois dire ce que je pense de toi.
Je t'ai déjà tout dit des milliers de fois mais spécialement aujourd'hui je vais recommencer.
Il me semble avoir déjà dit que je t'aimais, très fort. Oui c'est vrai. Tu es pour moi une personne très importante. Tu as tellement de qualité... tu m'illumines et chaque fois que tu me parles je me dis que j'ai de la chance. Tout ce que j'aimerais c'est te connaître encore plus que maintenant, te voir plus souvent, te serrer dans mes bras... Parce que sur de nombreux points on se ressemble, je me sens proche de toi. Mais, te comparer à moi me paraît dégradant... tu es tellement plus. Tu es tout ce que j'aimerais être. Magnifique (on va pas se mentir hein), cavalière, grapheuse excessivement douée, qui écrit magnifiquement bien... Alors voilà je ferais n'importe quoi pour être comme toi, pour te ressembler un tant soit plus. C'est dur à écrire ce genre de texte, j'ai pas l'habitude de me dévoiler comme ça en général je garde tout pour moi... Et puis tout me viens de manière désordonnée c'est assez flou.
Dire que quand je t'ai parlé la première fois que avais 15 ans .... Aujourd'hui tu fêtes tes 17 ans, c'est passé à une vitesse incroyable, je n'aurais jamais pensé. J'espère que malgré ton âge, presque adulte maintenant, tu sauras garder ton âme d'enfant qui est essentielle à tout le monde. On change tous c'est normal mais j'espère que tu garderas ces parties formidables qui font de toi cette personne géniale que tu es aujourd'hui. ♥️
Quand on s'est rencontrée sur HS, je n'aurais jamais pensé qu'on se rapprocherait. Tu vois, j'ai l'habitude de voir les fondas comme des gens au dessus des autres, qui sont adorés par les membres, qui connaissent les anciens, qui ne sont pas mais alors pas du tout obligé de se lier aux nouveaux... Je t'admirai depuis longtemps déjà à travers tes signatures qu'une amie te commandait tout le temps (tu te souviens de Valse du Requiem sur UGSF ? :DD). Alors quand on s'est parlée la première fois j'avoue ça m'intimidait un peu. Mais tu étais tellement gentille, ouverte que ça m'a très vite mise à l'aise. Dès la première soirée sur HS on s'est tapé un délire avec Wenlaëdy et Baballe en faisant une soirée vodka. Puis Doucy a débarqué et on s'est faite disputée. What a Face
Grâce à l'ambiance géniale qu'il y avait sur ce forum, sur ton forum j'ai accroché dès le début. Plus on a appris à se connaître plus je t'adorais et quand tu as commencé à me saluer personnellement quand on se voyait j'étais aux anges. Je n'aurais jamais, ô grand jamais pensé que j'aurais un jour une place dans ton coeur. Seulement voilà, on se connait depuis plus d'un an et tu continues à me supporter, à sembler contente quand tu me parles, on a fait une cam alors ce serait bête de penser que je suis une personne au milieu de la masse à tes yeux. Alors aujourd'hui, je veux bien y croire quand tu dis que tu m'aimes très fort, et je te le dis : je t'aime tout autant. Tu es vraiment devenue une amie précieuse et maintenant vivre sans plus jamais te parler ça me paraît atroce. Je me répète mais j'aurais jamais pensé pouvoir un jour prétendre te connaître et encore moins être une de tes amies. (si tu me considère comme telle, en tout cas pour ma part c'est le cas) Avec Horse Soul et New Hope et avec ta simple présence tu m'as beaucoup apporté, du bonheur et de la joie ainsi que des belles rencontres. Je t'en suis très reconnaissante et je le serais toujours. Je t'aime très fort ma belle. ♥️
White.
Et de tout New Hope, de tout le forum (je prends le risque de parler en leur noms) on te souhaite tous un joyeux anniversaire, une belle journée, des beaux cadeaux et plein de bonheur pour tes 17 ans. Soit heureuse, sur les forums, dans ta vie IRL avec les cours, ta famille, tes amis et tes amours.Tu es tellement géniale que tu mérites une vie parfaite, aussi géniale que toi. ♥️

PS : Encore avant de passer aux cadeaux, je voulais juste faire une explication rapide sur la photo en haut. A la base ça devait être pris dans l'herbe mais mon jardin s'étant transformé en bourbier ces derniers jours à cause de la pluie j'ai dû renoncer à cette idée. Je devais aussi écrire Rainette à la base mais Laëlix avait moi de lettre... C'est pas par flemme mais les cailloux que j'ai utilisé étaient devant la maison, et là où j'ai pris la photo c'était derrière, tout au fond du jardin donc après quatre allé-retour j'ai capitulé. J'espère au moins que c'est lisible et que ça te fait plaisir, c'est le plus important. :3

Voilà, on peut donc passé aux cadeaux :
(Il est possible que d'autres arrives plus tard)
A la base j'avais l'idée de faire tous un cadeau pour New Hope mais au final ils sont soit pour NH, soit pour toi. 8D

Harmonie des Enfers :
Une bonne âme,
Une gentille dame.
Un coeur formidable,
Une personne incroyable.
Un esprit merveilleux,
Ravissant vers les cieux.
C'est une sainte
Que nous avons étreinte.
C'est une fille en or
Que nous avions alors !
C'est une déesse
Qui jamais ne paresse.
Que l'on aime,
Que l'on nem,
Que l'on l'aime !

Merci pour tout,
Merci à toi,
Merci de nous,
Merci pour toi !
Pour ce que tu as fait
Pour ce que tu es.

On votera aux top'
On le dira à nos cop'
Nous on vient de NEW HOPE !!
New Hope c'est toi,
New Hope c'est nous.
Merci pour cette aventure,
Qui jamais ne finira. ♥

Nuage Ambré :
Spoiler:
 

Etoile des Illusions :
Spoiler:
 

Perle de Nacre :
« Tu as toujours été là dans les moments difficiles ma Lilix, même quand j'ai été malade, toi et les autres ont toujours été là. Je ne sais pas comment j'aurais fais si tu n'avais pas été là. Sans toi, que serais-je devenue ? Tu es comme une grande soeur pour moi, même si en ce moment on ne se parle plus vraiment. Je t'aime vraiment énormément et je ne veux pour rien au monde te perdre. J’espère que cette journée sera la plus belle possible et n'oublie pas que je serais toujours là pour toi. Joyeux anniversaire, ma Léalix. Je t'aime énormément. ♥️ »

Poussière de Roche :
Laëlix, ma belle Laëlix, tu as été pour moi un coup de ♥️ comme le forum en a été un. Il m'a permis de te connaitre, de faire partie de cette aventure, de connaitre des gens géniaux, et toi tu es au moins en tête de liste. Tu resteras dans mon ♥️, bien au chaud dans la liste des amis que j'ai rencontré sur Internet. Je ne sais pas quoi dire de plus, toutes les deux nous nous sommes éloignées de New Hope, mais aussi courte qu'aura été l'histoire, elle en aura été très intense et franchement belle. Je me suis éclatée sur le forum, sur la tchatbox, avec ma Poussière de Roche. Alors merci d'offrir ces paillettes de bonheur.
Joyeux Anniversaire ♥️
Trésor

Et enfin le mien :
Spoiler:
 
Rajout de celui de Symphonie du Bonheur :


Une belle journée.


C'était une belle journée d'Automne de l'an 1945. Je tirai la porte de chez Miss Mc Redy, la dame qui m'employait. Cette vieille femme aigrie venue d'Angleterre depuis 40 ans et que la guerre n'avait point atteinte n'avait jamais eu la moindre considération à mon égard, à vrai dire, ma simple silhouette la dégoûtait. Mais que voulez-vous, le monde n'était pas peuplé que de bourgeois et de nobles, il y avait aussi les autres qui, comme moi, n'avaient jamais reçu la moindre éducation, et n'avaient d'autres moyens de subsister, que de proposer leurs services en tant que domestiques dans les maisons des riches. Cela faisait maintenant 5 ans que je travaillais pour Miss Mc Redy. J'avais commencé à travailler à l'âge de 14 ans dans la petite épicerie que tenait mes parents, avant que la duchesse ne fasse irruption et ne me rachète en tant que femme de ménage et cuisinière, pour une modique somme qui plus est. Au début, j'avais bien cru que je ne tiendrais pas le mois, mais au final, je m'étais adaptée, et ce travail avait fait de moi la femme que j'étais aujourd'hui : soumise et silencieuse. Je n'ouvrais la bouche que pour annoncer le dîner et les plats qui le constituaient, mais jamais, au grand jamais je ne devais adresser la parole à la maîtresse de maison, ni même à ses invités de prestiges qui rendaient, une fois par semaine - le dimanche, la maison un peu moins silencieuse qu'elle ne l'était déjà. Une domestique se devait de rester à sa place. En échange de tous mes services, j'avais le droit à une petite chambre sous le toit, ainsi qu'à du pain et de l'eau pour le midi et le soir. Les jours de fêtes, j'avais même le droit aux restes de canard confit ou de dinde que les amis de Miss Mc Redy laissaient. Ma vie était plate et monotone, je n'avais le droit de sortir que pour faire les courses, je n'avais pas de vacances, pas le droit à quelques jours de congé. Je n'aurais jamais osé le dire, ni même le penser, mais ma vie était ce qu'elle était devenue : un véritable enfer.

Je donnai un double tour à la porte. La duchesse s'était absentée la veille jusqu'à mardi pour affaire, et cette dernière m'avait laissé une liste de choses à acheter et à faire. Je devais aller à la boucherie de M. Fortemond pour acheter sa plus grosse oie, pour la famille de ma maîtresse qui venait ce mercredi même. Le vent qui ébouriffait mes cheveux chataings parcourait ma nuque à travers mon manteau neuf, seul vêtement que la duchesse ne m'ait jamais offert. Je l'avait eu pour mes 5 ans en service auprès d'elle, et ne m'en separerais pour rien au monde ! Dehors, il y avait beaucoup de domestiques de sortie, comme ce vieux Richard, un noir qui travaillait pour la famille Harlenworth, des Anglais vivant depuis une dizaine d'année en France, Anna, au service de Miss Elizabeth, et Sophia, une jeune demoiselle de 11 ans qui avait été séparée de ses parents à la naissance. La famille Sommier l'avait alors recueillie, et s'en servait maintenant comme gouvernante pour le nouveau-né, le petit Julien. Chacun vaquait à ses occupations, Sophia promenait le bébé dans la poussette, et Richard portait des sacs de courses remplis à ras bord. Des touristes se promenaient sur le bord de la Seine - car effectivement, la maison de Miss Mc Redy était située sur les berges du long fleuve, qui offrait une vue imprenable. Je fermai les boutons de mon manteau, et trainai mon chariot qui me servait de sac derrière moi. Je longeai les bords de la Seine, et me dirigeai vers la boucherie Fortemond. L'oie m'y attendait déjà, dans son gros sachet tâché de sauce. Je lui donnai l'argent que Miss Mc Redy m'avait laissé sur le meuble dans l'entrée, et m'en allai, l'oie sous le bras. Je fis un détour par la rue Marjolan pour passer à l'épicerie du père Grandiot, et je rentrai finalement avec mon chariot plein de fruits et de légumes, ainsi que la grosse oie.

Profitant de l'absence de ma maîtresse pour m'attarder un peu, je m'assis sur banc, en face de la Seine. Je fermai les yeux, et me laissai bercer par le doux bruit du chant des oiseaux, ainsi que par le remous du fleuve. Je restai là une dizaine de minutes, silencieuse. Lorsque j'entendis les douze coups de midi, je me réveillai de ma transe presque hypnotique, et la panique me gagna. Une homme devait passer pour prendre des documents chez la duchesse, et je n'étais point là pour l'accueillir ! Je pris l'oie et mon chariot, et avec précipitation, je regagnai la maison. Sans voir la jeune femme que je percutai de plein fouet.

Elle devait avoir mon âge, si ce n'était un peu plus. En la bousculant, j'avais fait tomber son cabas, et des tas de papiers s'étaient envolés. J'avais même réussi à défaire le chignon qui retenait ses longs cheveux blonds. Dieu que je m'en voulais ! J'avais couverte de ridicule et de honte cette pauvre femme, qui était probablement une bourgeoise, vu le tailleur et la jupe de marque qu'elle arborait. Tous les passant s'étaient arrêtés pour contempler la scène, ce qui me mit le feu aux joues. J'étais mortifiée d'avoir causé du tord à cette étrangère. Je m'attendais à chaque instant à recevoir de sévères réprimandes pour cette infamie, mais la dame n'en fit rien. Je baissai les yeux, et constatai qu'elle ramassait ses affaires. Je n'osais même pas l'aider, tant la peur de me faire rabrouer et chasser me paralysait. Et pourtant, j'étais bien injuste et mesquine de ne pas rassembler les affaires de la personne que j'avais percutée ! Un stylo avait atterri sur ma chaussure, alors je m'en saisi, et le tendai à la jeune bourgeoise. Celle-ci leva son regard vers moi, et je fus stupéfaite de voir une telle beauté : elle était absolument magnifique, avec ses yeux noisettes et son visage d'ange. Elle souriait, pour une étrange raison. Je l'avais pourtant bousculée, et un grand nombre de ses effets personnels étaient tombés par ma faute ! Je ne savais vraiment plus où me mettre, je voulais disparaître pour toujours.

« Vous semblez bien pressée mademoiselle.
- Eum, eh bien ... »


Je ne savais vraiment pas quoi lui dire. Même les excuses que je voulais lui faire n'arrivaient pas à franchir le seuil de ma bouche tremblante.

« Je me nomme Hélène. Elle ne me dit pas son nom de famille. Et vous ?
- Camille ... »
murmurai-je entre mes dents serrées.

Ladite Hélène reprit son stylo, et le rangea dans son cabas. Elle gardait sur son beau minois son irrésistible sourire.

« Alors Camille, voulez-vous passer à la maison ?
- Comment ?! Mais ... Je suis désolée, je ne peux pas, je dois rentrer chez ma maîtresse ... Un homme m'attend pour un rendez-vous important ...
- Mais, ne racontez pas de sottises voyons ! J'appellerai ce monsieur et tout rentrera dans l'ordre !
- Mais madame ...
- Il n'y a pas de mais ! Et puis, oseriez-vous vraiment refuser l'invitation de la personne que vous avez bousculée ? »


Elle avait raison, je ne pouvais pas lui refuser ce qu'elle me demandait, je lui devais bien ça. Mais, Miss Hélène semblait jeune, elle ne ferait sûrement pas le poids face à une dame d'âge mûr comme Miss Mc Redy. Mais ma nature était ce qu'elle était, j'étais incapable de dire non.

« Tr... Très bien, je vous suis.
- A la bonne heure ! J'habite non loin d'ici, nous y serons dans moins de 10 minutes ! »


Elle, était ravie, moi, plus qu'embarrassée. Miss Hélène habitait à quelques rues du Printemps, grand magasin où se pressaient des foules d'acheteuses compulsives venues dépenser le solde de leurs maris. Sur le chemin, la bourgeoise essaya de me parler et de me subtiliser des informations sur ma vie privée, mais je ne pipai mot, trop timide. Enfin, nous arrivâmes devant un imposant portail, qui donnait sur un jardin splendide aux mille et une couleurs, qui donnait lui-même sur une bâtisse immaculée, du même style que celle de Miss Mc Redy, en plus neuve et plus impressionnante. Un homme - sûrement le majordome, attendait devant le portail, et nous ouvrit la porte à notre passage. Dans le jardin, on pouvait voir deux jardiniers en train de tailler les rosiers, et une fois à l'intérieur, une dame qui portait le même vêtement que moi - mais moins usé, vint m'ôter mon manteau. J'étais si intimidée ! Je n'étais pas habituée à ce que l'on me traite comme une invitée de marque. Miss Hélène me fit signe de la suivre, et elle m'emmena dans un petit salon coquet : il y avait des canapés satinés, ainsi que des chaises, le tout dans les tons bleus. Il y avait une petite table, et des commodes en bois précieux étaient collées contre les murs. Ces derniers s'ornaient de tapisseries brodées sur-mesure, de tableaux et de chandeliers en argent. Un grand lustre en cristal était accroché au plafond. Cette pièce était décorée avec beaucoup plus de goût que toute la maison de Miss Mc Redy. Miss Hélène donna des instructions à son majordome, et celui-ci disparut dans l'embrassure de la porte.

« Installez-vous Camille ! » s'exclama Miss Hélène en s'apercevant que je n'osais m'asseoir sur le canapé.

Je voulais lui faire plaisir, ainsi je pris place au bord, histoire de ne pas me mettre trop à mon aise. Miss Hélène prit place sur le canapé en face.

« Alors Camille, pour qui travaillez-vous ? Car, si j'ai bien compris, vous êtes domestique, n'est-ce pas ?
- C'est exact madame. Je suis employée chez Miss Mc Redy depuis 5 ans maintenant.
- 5 ans ? Pourtant, vous ne semblez pas plus âgée que moi qui ai 21 ans, vous paraissez même avoir moins !
- Je suis sa domestique depuis l'âge de 14 ans, madame. »


C'est à ce moment là que le majordome revint avec un plateau garni de douceurs : il y avait, disposés dans de la porcelaine rare et fragile, des petits gâteaux, avec des pépites de chocolat, que les Anglais appelaient 'des cookies' . Il y avait également des viennoiseries toutes chaudes, et une bonne odeur de thé embaumait la pièce. Dans de petits pots se trouvaient le sucre, le lait, la crème, et le miel. L'homme déposa le plateau en argent sur la table basse.

« Je vous remercie Cecil. » dit poliment Miss Hélène, ce qui me laissa perplexe.

L'homme s'inclina devant nous, et se retira du salon. En 5 ans, jamais, pas même une fois, je n'avais été remerciée. Du plus loin que je me souvienne, les seules fois où Miss Mc Redy m'avait adressé la parole étaient pour m'accabler de reproches, en me disant que j'étais incompétente, et que je ne me rendais pas compte de la chance que j'avais d'être employée dans une maison de prestige comme la sienne. Miss Hélène avait l'air d'être une maîtresse beaucoup plus douce et agréable que la mienne. Je m'étais alors mise à envier les domestiques qui travaillaient pour elle. Ils devaient avoir une existence beaucoup plus paisible que la mienne.
Miss Hélène me servit une tasse de thé et un biscuit qu'elle disposa sur la socoupe. Je n'avais encore jamais pris le thé, Miss Mc Redy me l'interdisait formellement. Je portai la tasse en porcelaine à mes lèvres, et j'eus envie de la lâcher. Dieu, ce breuvage était brûlant ! Mais je tins bon, par respect pour celle qui m'accueillait. Passé la première gorgée brûlante, le thé s'avérait être délicieux. J'y ajoutai une cuillère de miel, qui lui donna une saveur douce et sucrée exquise.

« Je vous remercie de me recevoir chez vous madame.
- Je vous en prie, appelez moi Hélène !
- Je n'ai pas été éduquée pour ça madame. »


Il était vrai que je n'avais jamais appelé quelqu'un par son nom, du moins depuis que je travaillais pour Miss Mc Redy.

« Et, cette Mc Redy ... Vous traite-t-elle bien ? »

J'hésitai à lui répondre. Il n'était pas bon de parler en mal de la personne qui vous nourrissait et vous logeait, encore plus avec une personne que l'on connaissait à peine.

« Oh, oui ! Miss Mc Redy est très bonne avec moi.
- Dites moi ce que vous pensez vraiment Camille. »


Je ne pouvais rien cacher à cette femme. Comment lui dire ce que je pensais vraiment, mais sans pour autant l'énoncer clairement ? Je ne voulais pas que cette conversation tombe dans l'oreille de Miss Mc Redy, je ne voulais pas subir de représailles.

« Je pense ... Je pense que vos domestiques ont bien de la chance. »

Ma phrase pleine de sous-entendus avait dû faire mouche, car l'expression sur le visage de Miss Hélène changea du tout au tout.

« Vous savez, je traite tous mes domestiques avec respect. S'ils avaient pu choisir une autre vie, ils l'auraient fait, ils n'ont simplement pas eu de chance. Alors j'essaie d'adoucir leur existence à mes côtés. Et je ne supporte pas de voir des gens souffrir. Contez-moi vos malheurs Camille, et j'essayerai d'y remédier.
- Madame, vous êtes bien bonne, mais je ne crois pas qu'il soit possible de changer quoi que ce soit à ma situation.
- Camille, vous avez besoin de parler à quelqu'un. Tout ce qui sera dit pendant cette entrevue restera entre nous, je vous le promets. »


Que pouvais-je faire d'autre ? Miss Hélène était là, ses yeux remplis de bonté et d'une sagesse étonnante pour son âge. Elle était gentille, et c'était bien la première personne qui m'accordait ne serait-ce qu'un peu d'importance en ce bas monde. Alors je lui déballai tout. De mon achat jusqu'à aujourd'hui, tous ces souvenirs pénibles et que je pensais avoir oubliés remontaient à la surface. Je ne lui cachai rien, elle méritait de savoir, après tout ce qu'elle avait fait pour moi - vous me direz, inviter quelqu'un chez soi, quoi de plus normal ? Mais pour une fille comme moi, qui n'avais rien, cela signifiait beaucoup. Nous passâmes tout l'après-midi dans le salon de Miss Hélène. Pas une fois elle ne m'interromput dans mon récit, se contentant d'un silence courtois. Le soleil était déjà couché lorsque je m'arrêtai enfin. Miss Hélène prit une gorgée du thé que Cecil venait de rapporter, avant de déclarer, le plus simplement du monde.

« Miss Mc Redy est une garce. »

J'étais offusquée ! Enfin, pas pour Miss Mc Redy, loin de là, mais je n'avais jamais entendu une dame aussi distinguée employer un tel vocabulaire !

« Oh, je vous en prie madame, ne dites pas cela !
- Cette femme vous maltraite et vous prend pour de la pacotille, c'est une manipulatrice, il faut vous en rendre compte Camille. »


Je n'osais plus dire quoi que ce soit. Cecil passa pour prendre le plateau, et nous restâmes là toutes les deux en silence. Quand l'horloge sonna 20h, je me redressai subitement. Je devais rentrer au plus vite, car je n'avais, du coup, pas déposer l'oie à la maison.

« Il se fait tard, je devrais rentrer.
- Oh non, je vous en prie ! Je vous invite à dîner et à dormir ici si vous le souhaitez !
- Miss Mc Redy se fâchera ...
- Au diable Miss Mc Redy ! Elle n'est pas chez vous en ce moment, et puis, vous avez 19 ans, vous êtes jeune, profitez de votre vie ! »


C'était la première fois que j'entendais parler de la notion de 'profiter de sa vie' . Jusque là, j'avais toujours travaillé pour les autres, et n'avais jamais pensé à moi, à ce que je voulais. J'avais peur de me faire disputer par Miss Mc Redy, mais je ne voulais pas contrarier Miss Hélène, qui m'avait parlée avec une telle gentillesse, que j'en oubliais que nous n'appartenions pas à la même classe sociale.

« Alors c'est d'accord. »

Miss Hélène poussa un petit cri de joie, avant de faire sonner sa petite cloche en argent. Une femme entre deux âges apparut.

« Messy, faites préparer une chambre pour mon amie je vous prie, et dites à Cecil d'installer d'autres couverts pour le dîner.
- Bien madame. »


Nous dinâmes ensemble vers 21h. Après avoir mangé le succulent rôti de porc accompagné de légumes de la cuisinière Madison, Cecil me fit couler un bain chaud dans l'une des nombreuses salles de bain de la maison. La sensation de l'eau chaude était un réelle délice ! Il y avait bien longtemps que je n'avais pas pris un bon bain. Chez ma maîtresse, je n'avais le droit qu'à de très courtes douches froides, et je me faisais sévèrement réprimander si je dépassais 3 minutes. Des bouteilles de savons parfumés à la vanille et à la framboise étaient disposées autour de la baignoire, et je m'en servis avec bonheur. Messy m'apporta un pyjama de soie blanc pile à ma taille. Elle m'emmena dans ma chambre, située en face de celle de Miss Hélène. Celle-ci était dans les tons roses, et le lit, à vu d'oeil, semblait beaucoup plus confortable que le matelas rongé par les termites que j'avais chez Miss Mc Redy. Je me glissai dans les draps qui sentaient bon la lessive, et posai ma tête sur l'oreiller rembourré de plumes. Miss Hélène vint me voir avant d'aller elle-même s'abandonner dans les bras de Morphée pour me souhaiter une agréable nuit. Mon sommeil fut instantané.

Le lendemain, je ne rentrai pas chez moi. Ni le jour suivant, ni celui d'après. En fait, je ne revins chez la duchesse que le mercredi, le jour où sa famille lui rendait visite. Je voyais en Miss Hélène une amie extraordinaire, qui m'écoutait et s'intéressait à moi. Pendant mon séjour chez elle, nous fîmes les magasins, où elle m'acheta toute une nouvelle garde-robe. Nous nous promenâmes dans différents parcs, et elle me fit découvrir pleins d'endroits que je n'avais jamais visités, comme la Tour Eiffel ou les Champs Elysés. Je m'étais beaucoup plus amusée pendant ces quelques jours avec Miss Hélène que tout le long de ma vie. J'avais enfin profité. Elle m'avait donné son numéro de téléphone pour que je puisse l'appeler en cachette. Avant de quitter la maison, j'avais serré Messy dans mes bras, et Cecil m'avait fait un baise-main. Tous les domestiques étaient présents au moment de mon départ. Ils avaient bien de la chance, tous. Maintenant, j'allais rentrer chez Miss Mc Redy, qui ne manquerait sûrement pas de me châtier. Mais ces quelques jours de bonheur en valaient bien la peine, et Miss Hélène allait lui faire parvenir une lettre d'excuses avec une histoire pour me couvrir. J'étais triste de quitter ma nouvelle amie, mais je devais reprendre mon travail, et mieux valait ne pas faire patienter Miss Mc Redy plus longtemps.

Anxieuse, j'appuyai sur la sonnette d'entrée de chez la duchesse. J'attendis plusieurs longues secondes, dans le froid, avant que je ne vois la porte s'entrebâiller. Je la poussai doucement, et jetai un oeil à l'intérieur, mais il n'y avait personne dans l'entrée. Je refermai la porte derrière moi, et marchai prudemment jusqu'à la salle à manger. Ils étaient tous là : Miss Mc Redy, ses enfants et ses petits-enfants. Ils me regardaient tous avec animosité, et mes jambes se mirent subitement à trembler. La duchesse se leva lentement, menaçante.

« Puis-je savoir où vous étiez ?
- Je ... Euh ... »


Miss Mc Redy fit le tour de la table pour venir se planter devant moi.

« Répondez !
- Je ... J'étais chez quelqu'un pour ...
- Imbécile ! Chienne ! Je n'ai rien à servir à manger à ma famille, et pourquoi ? Parce que vous n'êtes qu'une incapable ! Une sale pauvre ! Je vous ai sauvée de la misère, et c'est ainsi que vous me remerciez ? En abandonnant ma maison ? »


La baffe que je me suis prise fut d'une violence inouïe. Comme si toute la rage et le mépris qu'elle éprouvait pour moi, et qu'elle accumulait depuis des années, s'étaient retrouvés dans cette gifle. Je restais là, sans bouger, trop ahurie pour réagir. « C'est une garce » avait dit Miss Hélène. Et le pire, c'était qu'elle avait raison.

« Je vous dis zut. »

Miss Mc Redy ouvrit en grand la bouche. Elle ne devait pas avoir l'habitude qu'on lui manque de respect de la sorte. Toute sa famille à table semblait outrée qu'on puisse dire une chose pareille à leur mère/grand-mère.

« Je vous demande pardon ? aboya-t-elle.
- Je vous dis zut, zut à vous et à tout ce que vous représentez ! Pendant toutes ces années, j'ai fait tout ce que vous m'avez dit de faire sans jamais me plaindre ! J'ai exécuté le moindre de vos désirs, et vous me traitez comme une moins que rien ! Mais vous savez quoi ? Je n'en peux plus, de vous et de tous vos amis de la haute société ! J'en ai plus qu'assez de vous servir de larbin pour toutes les taches ingrates qu...
- J'en ai assez entendu ! Prenez vos bagages et partez !
- Madame, je n'ai aucun bagage, aucun effet personnel. Vous ne m'avez jamais rien donné, à part ceci, que je vous rends sans regret. »


J'ôtai mon manteau, et le lui balançai à la figure. Avant qu'elle ne puisse réagir, je partis à toute allure, énervée.

Je toquai à la porte. Quelques secondes plus tard, Cecil vint m'ouvrir, et son visage s'éclaira en me reconnaissant. Je lui souris à mon tour, et demandai à voir Miss Hélène. Le majordome me conduisit dans la salle à manger, où la jeune femme attendait le dîner de Madison.

« Camille ! s'exclama-t-elle en me voyant. Ne devriez-vous pas être chez Miss Mc Redy ?
- Non,
lui répondis-je avec un sourire. C'est une garce. »

Miss Hélène se leva précipitamment et me prit dans ses bras. Je refermai mon étreinte, et nous restions là, enlacées comme deux amies qui ne s'étaient pas vues depuis longtemps. Je la pris par les épaules, et plantai mon regard dans le sien :

« Accepteriez-vous de m'héberger ? Je travaillerai pour vous s'il le faut !
- Oh non, pas besoin ! Vous êtes ici chez vous Camille.
- Merci ... Hélène ! »


Elle prit ma main dans la sienne, et plus jamais elle ne la lâcha.


••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


OMG MERCI MA PSI, JE T'AIME. ♥️

Spoiler:
 


Dernière édition par Rêve de Liberté le Dim 19 Jan - 18:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Modératrice ; Hisha.

avatar


Âge : 18
Messages : 542
Date d'inscription : 13/02/2013


••• INFOS •••
Personnages: Etoile des Illusions ♣ Nuage des Ecumes
Relations:

MessageSujet: Re: « Ma seule liberté est de rêver alors je rêve de liberté. »   Mer 1 Jan - 17:33


JOYEUX ANNIVERSAIRE LALOU D'AMOUUUUUUUR ♥️♥️


J'espère de tout mon coeur que tu auras passé une bonne journée, même une excellente qui restera à jamais gravée dans ta mémoire. Je suis contente, même heureuse, d'être tombée sur HS, et de m'y être inscrite. De t'avoir rencontré, toi, Golden, Spartam, Luciole, White. Ca n'a pas duré super longtemps, finalement. Mais assez pour me laissez des souvenirs inoubliables et joyeux. Magnifiques.

Quand je t'ai suivie sur NH... Sincèrement, je ne pensais pas autant m'attacher au forum. Je ne pensais pas... qu'il y aurait tant de personnes merveilleuses. Mais je me suis trompée, et franchement, je ne le regrette pas. Alors, merci. Parce que sans toi, nous ne nous serions probablement jamais rencontrés, pour beaucoup d'entre nous. Alors, ça n'aurait pas été pareil, rien n'aurait été pareil. Alors merci, merci de tout coeur, pour HS, pour NH, pour ta confiance, et ton amitié. Je t'aime fort Rainette. Et je sais déjà, que quand je serais plus vieille, je me souviendrais encore de Laëlix, de sa personnalité joyeuse et tolérante. De cette personne qui graphe et écrit comme une déesse. Je le sais, parce que t'es gravée, dans ma tête et même dans mon coeur. Je t'oublierais pas. Ni toi, ni HS. Et NH et ses membres me font encore vivre des aventures merveilleuses tous les jours.

Encore une fois, merci. Je suis loin, très loin, d'être aussi douée que Pear pour les textes de ce genre. Donc désolée si c'est un peu bizarre, ou incohérent... :') Il faut juste que tu retiennes que, grâce à toi, je me suis intéressée au graphisme, et que au final, ça me plaît bien, pour pas dire « beaucoup »... Tu m'as aussi aidée à me motiver à améliorer mon style d'écriture. Et puis j'avoue que comme Pear, au début j'étais un peu intimidée, parce que t'es quand même quelqu'un de connue dans le monde du graph et moi, ça m'impressionnait tout ces trucs là. x)

Enfin bon, je m'éternise pour dire n'importe quoi là, donc je me tais,s inon ça va jamais finir. What a Face  (FTR m'a contaminée ! D8 /SHOOT/)

Encore une fois, merci de tout mon coeur et de toute mon âme, pour ta présence et ta gentillesse, je t'aime fort, très fort. ♥️ Et encore une fois, je te souhaite UN TRES JOYEUX ANNIVERSAIRE ! <3  I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Administratrice ; Fély.

avatar


Âge : 15
Messages : 533
Date d'inscription : 14/04/2013


••• INFOS •••
Personnages: Étoile du Bonheur ⱷ Meneuse ⱷ Clan de la Rivière | Nuage Ambré ⱷ Apprentie guérisseuse ⱷ Clan du Tonnerre | Jour Fantôme ⱷ Guerrière fantomatique ⱷ Clan de l'Ombre.
Relations:

MessageSujet: Re: « Ma seule liberté est de rêver alors je rêve de liberté. »   Mer 1 Jan - 17:39

Laëlix, Grenouille.

Je ne peux pas te dire mienne, encore moins que je te connais vraiment. Bah oui, j'suis comme White sauf que moi, j'ai pas été sur des forums formidables, ou plutôt je ne m'y suis pas impliquée réellement.
Pour être franche, New Hope c'est ... c'est tellement. Je m'y suis sentie à l'aise par ses membres et par sa fonda tellement différente des autres.

J'ai accroché dès le début et pourtant j'ai pas vraiment fait d'efforts pour me rapprocher de chacun. J'ai tellement pas l'habitude que c'est pas naturel pour moi, j'ai même du mal, même si vous êtes dans mon cœur. Ça n'a échappé à personne. Même pas à toi qui pourtant donne une impression de mère poule dès le début ; et c'est loin d'être un défaut.

Sur le coup j'ai presque honte de mon cadeau parce que c'est peu et puis, ça concerne plus New Hope (d'ailleurs j'autorise les gens à dire que ça pue, je l'avoue). Mais voilà, j'avais pas envie de graph, je suis une merde en poème et je suis pas foutue de faire des textes dotés de sens sur les gens. Surtout quand je les connais mal. o/

Bref, pour résumer ce petit truc maigrichon que j'essaie de faire pour combler ce peu que j'ai déjà donné, je te le dis, à toi, à tous, pour moi c'est inimaginable NH sans toi. NH est mon deuxième foyer, c'est sûrement le forum dont je ne pourrais pas me passer. Il est convivial, accueillant, et ça c'est grâce à note fonda, la Grande grenouille, qui a motivé les troupes et qui les a réchauffés. C'est toi, c'est nous. ♥

Pour en revenir à ta vieillesse (\\SBAFF\\), joyeux anniversaire. ♥ Des gros, gros poutous, une bonne année, des cadeaux tous pleins, bref, du bonheur, encore plus de bonheur. ♥

PS : Désolée, désolée de faire si peu, mais disons qu'en foutant rien pour me rapprocher de vous, je tourne en rond, je sais pas quoi dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Administratrice ; Pyroli.
La boule de poils sadique.

avatar


Âge : 18
Messages : 758
Date d'inscription : 10/03/2013


••• INFOS •••
Personnages: Harmonie des Enfers ♀ Guérisseuse de l'Ombre • Serres d'Aigle ♂ Solitaire
Relations:

MessageSujet: Re: « Ma seule liberté est de rêver alors je rêve de liberté. »   Mer 1 Jan - 18:25

O tanjoubi omedeto ♥
*fuck si je me suis plantée dans l'orthographe, mais bordel j'ai fouillé dans ma mémoire pour le retrouver en jap, preuve que je t'aime beaucoup parce que je fais pas ça pour tout le monde (a)*

Je te souhaite donc en français un joyeux anniversaire. Hanw, tu te fais vieille (aa) *sepend*
Non, en fait, j'ai pas vu le temps passer depuis qu'on se connait... et pourtant ça fait quoi... un peu plus d'un an. Franchement, c'est du bonheur de parler avec toi, parce que t'es quelqu'un de super sympa, qui malgré la différence d'âge (3 ans éwé) ne prend pas de haut.
Merci pour tous ces petits moments avec toi sur la CB ou par message depuis que j'ai ton num o/
J'avoue que je sais pas quoi dire, rien que ton cadeau quand je le relis je rouve que c'est de la merde xD c'est pas de la grande poésie, mais ça exprime ce que je ressens. Ouais, je t'aime super fort et on est beaucoup dans ce cas là.
T'es vraiment une fille en or, change pas, t'es presque parfaite 8D à mes yeux tu es quelqu'un de formidable ♥

Je sais plus quoi dire... je vais finir parce que sinon ça va faire du "tournons autour du pot pour avoir l'air de dire quelque chose".
Je t'aime fort ma Libé ♥ Gros bisous baveux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice ; Laëlix.
La Petite Grenouille Verte.

avatar


Âge : 20
Messages : 619
Date d'inscription : 08/02/2013


••• INFOS •••
Personnages: Étoile des Pluies ♀ Tonnerre • Nuage de Carcasse ♀ Ombre.
Relations:

MessageSujet: Re: « Ma seule liberté est de rêver alors je rêve de liberté. »   Jeu 2 Jan - 12:03

Je vous jure, vous m'avez tiré des larmes. ♥️ Sincèrement, c'est le plus beau (les plus beaux même) cadeaux d'anniversaire dont j'aurais pu rêver. Que vous ayez tous pensé à moi comme ça ... Ça me fait tellement chaud au cœur ! Et c'est incroyable de se dire qu'en fait, les meilleurs amis que j'ai sont ici.

White, tu as beau m'avoir écrit un petit texte y'a pas longtemps, tu trouve toujours des mots qui me touchent encore plus. Mais faut pas croire comme ça que c'est une chance de me parler, faut pas dire que te comparer à moi c'est dégradant ! Tu sais, j'ai vraiment rien d'exceptionnel. Je suis vraiment normale, en tout cas ce qu'il y a de plus sincère, et je veux te dire que tous ces compliments que tu me fais, ça me fait vraiment plaisir, plus que ça même. C'est pas que ça me fait plaisir, c'est que c'est tellement fort que j'en reviens pas, et que je me dis que pourtant, moi je ne me trouve rien de particulier. Et je trouve que chaque personne ici est plus belle encore que ce que je suis. Franchement, je ne sais pas quoi dire, je n'arrive pas à trouver des mots tu sais pour te dire ce que je pense, ce que j'ai vraiment au fond du cœur. J'aimerais pouvoir te dire tout ça, te l'exprimer comme toi tu le fais, mais voilà, c'est mon défaut ça, pour tout. Je ne sais pas trouver les mots. Mais c'est pas si grave, parce que je suis certaine que tu comprends. Tu comprends parce que nous, on se comprend. On sait pas tout l'une de l'autre mais ça m'empêche pas de penser et de trouver qu'on est proche, et de te considérer comme l'une des meilleures amies que je me suis faite sur internet. D'ailleurs c'est étrange de dire ça. Oh étrange pas pour moi non, mais comme quoi le virtuel, personne ne peut imaginer ce que ça peut apporter tant qu'il ne l'a pas vécu. Je me souviens du jour où j'ai essayé de parler de forums rpg à une amie, et ce dont je me souviendrais toujours c'est de son regard. Moqueur. Comme si c'était ridicule de se faire des amis qu'on a jamais vu. Mais pourtant, je reste persuadée que mes plus belles rencontres se sont faites par internet. Ici, pas de barrière d'âge, et c'est fantastique je trouve comme un thème, ici un livre, peut regrouper des personnes d'horizon différents et à qui l'on aurait certainement jamais parlé si l'on s'était croisées en vrai, irl. Peu importe l'âge, les passions, les histoires, les lieux de vies, il suffit d'un livre. Un livre et c'est tout. Oh, si quand même, on peut rajouter le goût d'écrire. Mais c'est quand même peu vous ne trouvez pas ? Moi j'aime ça, et je pense que quand j'aurais 18 ans, je serais heureuse de pouvoir aller rencontrer ceux que j'ai envie de serrer dans mes bras par des câlins réels et non plus virtuels. Mais ça arrivera ce moment là, j'en suis certaine.

C'est vrai White, t'as raison. 2 ans c'est passé à une vitesse folle quand on regarde en arrière. J'ai même du mal à me souvenir de la première fois qu'on s'est parlées. xD Sur HS ça je le sais, mais je sais même plus ce qu'on s'est dit. Des banalités certainement, mais je regrette pas. Je suis heureuse d'avoir une amie comme toi (même si tu le sais déjà, je te l'ai déjà diiit :3). Et je suis heureuse de vous avoir vous, tout simplement. Merci pour l'initiative de ce cadeau groupé, franchement c'est génial ! Ça pour une surprise, c'est une surprise. Je m'y attendais pas, c'est clair, et c'est génial, j'adore les surprises. *-* Puis je vous adore vous donc le mix des deux, ça ne peut être que magnifique. ❤White toi aussi tu es une amie précieuse, et merci pour tout. Je t'aime très fort. ♥️ Ah et ta photo elle est géniale ! En fait, je trouve ça adorable de t'imaginer penser à moi et écrire mon nom dans ton jardin, aller ramasser les cailloux et écrire. La preuve qu'on est plus que des amies d'internet ! Bien plus que ça. Tu es une vraie amie, peu importe comment on s'est rencontrées et le fait qu'on ne ce soit jamais vues. T'es une amie, une génialissime amie. ♥️ Merci beaucoup, c'est vraiment super joli, tellement joli que je crois que je vais le prendre comme avatar si tu veux bieeen. :3 Gros bisous ma White, et encore une fois, JE T'AIME ! ♥️ Ah et ton cadeau est trop magnifique ! *-* Ça y est c'est clair, t'es une grosse pro du graphisme, et en plus tu m'as fait une grenouille avec des ailes, le rêve, merci beaucoup ! *-*

Ah, ma Pyroliiii. Ton poème, me dit pas qu'il est nul ! D8 Il est génial, moi en tout cas je l'adore ! Le dernier paragraphe résume tellement ce que j'ai toujours rêvé que NH devienne. Un forum sur lequel on est heureux de venir, un forum qui ne soit pas une dictature des gens les plus 'anciens' comme j'ai déjà vu ailleurs. Je voulais que ce soit un forum convivial, dans lequel même les nouveaux se sentent chez eux. Et si j'ai réussi ça, alors je crois que j'ai réussi ma mission. Merci ma Pyroli de m'écrire ça, ça me comble de bonheur. Et je suis contente que tu sois admine, que tu sois aussi celle qui dirige cette aventure avec Ambrichou. :3 Merci à toi ! ♥️ Je t'aime toi aussi !

Fély. ♥️ C'est vrai qu'on se connait pas beaucoup, mais sincèrement, je t'aime beaucoup. Et j'ai confiance en toi et ta motivation, c'est pas pour rien que tu es devenue admine sur NH. (: Je trouvais ça normal, c'est ce que je te devais pour ton implication, ce que le forum tu devais. Et moi je pars du principe qu'il ne faut pas choisir le staff simplement parce que ce sont de supers amies datant de longtemps. NH c'est aussi l'ouverture, la joie d'accueillir des nouveaux membres qui eux aussi, ont leur chance. Alors voilà, tu en es la preuve. "Mère poule" ça m'a fait rire, aha ! :P Mais j'aime bien en fait, et puis c'est un peu ça, NH c'est mon petit bébé. :face:Et vous aussi, maintenant que je commence à me faire vieille ! En tout cas, ton cadeau est super beau ! Les images sont super belles, et j'en ferais bien une bannière pour un futur design tiens. :3 Puis, en ce qui concerne se 'rapprocher' des autres, je comprends bien ce que tu veux dire. Mais t'en fait pas, nous allons parleeer, puis je t'adore c'est tout c'est comme ça. Merci pour ton petit mot il est adorable. Tu es géniale comme admine, je compte sur toi pour assurer la relève de NH avec Pyroli, et je sais qu'avec vous le forum est entre de bonnes mains ! ♥️

BOOOOOON, BALOU ! Rha toi aussi, ça commence à faire un bout de temps que ton odeur de poissonnière que j'aime est dans mon cœur. :face:Mais je rigole, tu sens bon (enfin j'espère) et puis j'aime quand tu crie d'abord. ♥️ Tu as bien raison, HS ça a été inoubliable. Comme NH l'est à présent. Oh moi non plus, je ne t'oublierais jamais. Et ce sera impossible parce que même quand on sera des mamies, j'espère qu'on se parlera encore. Et si ça se trouve avec tous les autres, on formera une maison de retraite trop cool avec touuus les gens qu'on aime des forums, et ce sera trop bien ! :30:Je t'aime baballe, très très très très fort. ♥️ Oh et puiiiis fallait pas, être intimidée. ;w; Je savais même pas que j'étais connue. Merci beaucoup, je suis contente si j'ai pu te motiver pour le graphisme, ou pour le RP ou quoi que ce soit. Je serais toujours là pour t'aider, et c'est plutôt merci à toi pour ce message adorable. ❤Encore et encore, je t'aime mon Balou, TU ES GÉNIALE. ♥️ ET TON CADEAU AUSSI OHLALA. *-* Tu dessine trop bien puréééée, en plus la musique est super. Merci beaucoup, c'est trop joli, merci ! ♥️ J'aime trop comment elle est Fluttershy, en mode grosse maman gentille qui veille sur ses petits avec tout l'amour du monde comme moi qui veille sur vous. (aa)

Kiri, je crois que tu es l'amie la plus ancienne que j'ai ici. Ça remonte à SNE, le premier même ! Je me souviendrais toujours d'avoir flashé sur ta mimi pouliche et son histoire, elle était tellement émouvante. Tu m'as suivie jusqu'ici, et ça me fait vraiment plaisir. Je serais toujours là ne t'en fait pas, comme avant quand ça n'allait pas. Et si jamais un jour tu es triste, repense à ce que je te disais. A nos conversations qui duraient des heures pour que je te remonte le moral. Je t'aime énormément ma petite chérie, c'est vrai qu'on ne parle plus beaucoup mais sache que tu es toujours dans mon cœur ! ♥️

Et Trésor, ah Trésor. Ton message m'a fait trop plaisir ! ;w; C'est vrai que toutes les deux on s'éloigne, mais je suis franchement heureuse de t'avoir rencontrée ici, heureuse que tu ai fait partie de l'aventure et que tu l'ai lancée sur une bonne et grosse partie. Poussière de Roche était géniale, et finalement elle et Nuage de Carcasse s'en vont petit à petit, ensemble. On aura peut-être pas terminé le RP, mais finalement on y est presque, à leur 'réconciliation'. Elles s'évaporent, ensemble. Toutes les deux. Merci d'avoir été ici, tu es quelqu'un de génial, merci pour m'avoir motivée avec Étoile des Pluies, parce que c'est quand même toi qui en est à l'origine ! C'était super, ces moments sur la chatbox, et je te souhaite une boooooonne continuation quoi qu'il arrive ! :3  Merci beaucoup Trésor. ♥️

ENFIN BREEEEF. (Tiens, une chose qui malgré les années ne change pas, j'aime bien dire enfin bref à la fin des longs messages. :3 Oui parce que bon, j'en suis au début de ma troisième page word et ça commence à faire long, là) Je voulais faire un message qui vous remercie tous personnellement parce que vous avez chacun pris du temps pour me souhaiter mon anniversaire, et je voulais vous remercier. Alors voilà, merci encore. Vos messages m'ont trop fait plaisir, et je sais que ça fait au moins 20 fois que je le répète, mais vous êtes trop géniaux. ❤Vous m'avez carrément donné envie de complètement revenir, je sais pas quoi faire c'est fou. ._. J'ai pas envie de vous laisser, j'ai envie d'être encore là. Je sais que je n'ai pas beaucoup le temps mais ça me manque de RP avec vous tous, et de passer des soirées à chercher des idées d'intrigues pour les event. Ça me manque les cb, les nouveaux persos, tout ça. Je vais réfléchir, essayer avec mon cerveau de 17 ans. :3 Et attendant, je vous souhaite à tous une merveilleuse année 2014, pleine de bonheur, de RP (aha), de bons moments, de rêves réalisés, de bonne nourriture (euh, ça on ne sait pas ce que ça fait là), une bonne santé et bref, MEILLEURS VŒUX A TOUS. ♥️ (Mon 600ième message pour vous dire merci et vous souhaiter ne bonne année, si c'est pas merveilleux ça :3)

Je vous aime à la folie, merci pour cette surprise, bienvenue aux nouveaux, et bon anniversaire Souffle des Tropiques !

ÉNOOOORMES BISOUS. ♥️
Votre Grenouille.

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Nuage de Carcasse :
 


Merci à tous pour vos cadeaux géniaux ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newhopelgdc.forumactif.org

Administratrice ; Fély.

avatar


Âge : 15
Messages : 533
Date d'inscription : 14/04/2013


••• INFOS •••
Personnages: Étoile du Bonheur ⱷ Meneuse ⱷ Clan de la Rivière | Nuage Ambré ⱷ Apprentie guérisseuse ⱷ Clan du Tonnerre | Jour Fantôme ⱷ Guerrière fantomatique ⱷ Clan de l'Ombre.
Relations:

MessageSujet: Re: « Ma seule liberté est de rêver alors je rêve de liberté. »   Jeu 2 Jan - 13:16

Wazaaa. ♥

J'en ai les larmes aux yeux. J'ai envie de pleurer mais en même temps, je suis tellement heureuse que j'y arrive pas. xD Enfin bref.

Je me sens incapable, là, de faire un pavé, aloooors… mon objectif pour 2014 c'est de pas être une simple admine relevant le forum avec le reste des membres (autant du staff que de vous, membres, vie, souffle du forum), mais aussi une amie avec qui vous pourrez passer du temps sans pour autant être bouffés par ce petit "arobase". ♥

Pour les images, j'aurais pu trouver mieux, faire mieux, et je vais sûrement refaire ça. Je m'y lance dès maintenant, même si ce sera pas toujours top. ♥

EDIT : Booon. J'ai galéré pour faire les yeux mais j'en suis toujours pas satisfaite ... c'est tout simple, c'est du photofiltre, mais voilà. 8D
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre VIP.
« On est les résistants. »

avatar


Âge : 18
Messages : 296
Date d'inscription : 13/02/2013


••• INFOS •••
Personnages: Rêve de Liberté
Relations:

MessageSujet: Re: « Ma seule liberté est de rêver alors je rêve de liberté. »   Ven 3 Jan - 12:48

Tu m'as presque fait pleuré Rainette...
Pourtant, comme Fély, je suis trop heureuse pour le faire.
Je pourrais à nouveau écrire un roman sur toi mais je ne ferais que me répéter, encore et encore. Je te l'ai déjà dit aussi, c'est moi qui ait de la chance d'avoir une amie aussi précieuse que toi. ♥
Je rêverai que tu viennes me voir, que je puisse te serrer dans mes bras très fort.
Je t'aime bordel, qu'est ce que je t'aime. ♥

PS : Bien sûr que tu peux prendre la photo en avatar. ♥
Et je suis contente que le cadeau te plaise, même si je suis très loin de ton niveau. Je savais que tu aimais les grenouille ailées, et que liberté et rêve étaient tes mots préférés d'où le sous-texte et le titre de ce sujet. ♥

Et Joyeux anniversaire en retard Tropique. ♥♥♥

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


OMG MERCI MA PSI, JE T'AIME. ♥️

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre VIP.
« On est les résistants. »

avatar


Âge : 18
Messages : 296
Date d'inscription : 13/02/2013


••• INFOS •••
Personnages: Rêve de Liberté
Relations:

MessageSujet: Re: « Ma seule liberté est de rêver alors je rêve de liberté. »   Dim 19 Jan - 18:27

Rajout d'un cadeaaaaau. ♥

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


OMG MERCI MA PSI, JE T'AIME. ♥️

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre VIP.
« On est les résistants. »

avatar


Âge : 18
Messages : 96
Date d'inscription : 11/02/2013


••• INFOS •••
Personnages: Symphonie du Bonheur ♀
Relations:

MessageSujet: Re: « Ma seule liberté est de rêver alors je rêve de liberté. »   Dim 19 Jan - 18:33

Ophélie, la meilleure rencontre que j'ai faite de toute ma vie. Celle à qui je peux tout dire, et qui me console quand ça ne va pas. J'espère qu'à travers cette nouvelle, tu auras compris à quel point tu joues un rôle important dans ma vie. Tu es ma conseillère, ma confidente, la grande soeur que j'aurais adoré avoir. ♥

Tout a commencé sur le forum marron ( je crois qu'il était kaki à l'époque, le design avec les coquelicots d'Annouck ! ** ), et je me souviens avoir été mega jalouse de toi. xD Ta fiche de présentation était parfaite, ton kit également, et dans ma tête, je me suis dis ' mais elle débarque d'où cette fille elle est parfaite ! ' (a) En plus tu écris comme une déesse, je suivais tous tes RPs et bavais sur tous les kits que tu faisais pour les newbies. xD C'est une personne comme toi que j'aurais aimé être, gentille, qui écrit comme une déesse, magnifique ( ose me dire le contraire et je te pulvérise ) ! Et puis, pendant les vacances de la Toussaint 2012, on a commencé à se parler sur la Chatbox. Et je me souviens même que tu voulais absolument me faire la signature d'Étoile d'Or vu que je n'en avais pas pour son passage en chef. J'en revenais pas quand tu me l'as proposé ! J'étais derrière mon écran en mode ' VIVAAAAAA LA VIDAAAAAA ! ' XDDD
Ensuite, on s'est échangées nos numéros de téléphone, mais au début on ne se parlait pas autant que ça, juste une fois de temps en temps on prenait de nos nouvelles mutuellement. Et puis, c'est bizarre, parce qu'il me semble que le jour où je t'ai dit tout ce que je pensais de toi, c'était le jour de Noël ! Je t'avais dis à quel point je te trouvais géniale, et toi tu m'as dit que j'écrivais trop bien ou un truc du genre. xD Et du coup, depuis le 25 décembre, on ne s'est plus quittées ! On parlait souvent d'écriture, ce que je deviendrai nos personnages, et petit à petit on a même construit Petit Loup et Petit Chant ( que je devrais faire passer apprentie, mais c'te flemme xD ) ! A Londres, je me souviens que je crisais toute seule dans l'hôtel quand je n'avais pas de connexion Internet pour te parler sur facebook. xD Tous les jours on se parlait, et peu à peu, tu es devenue ma meilleure amie, celle à qui je pouvais tout dire, à qui je confiais mes problèmes mais aussi mes moments de joie ! T'es sûrement la fille la plus adorable que j'ai jamais rencontré, et l'une des plus belles aussi ! ♥

Et puis, notre amitié a pris un nouveau tournant pendant les vacances de la Toussaint 2013 : quand tu étais devant moi, je n'en revenais juste pas ! Cet après-midi qu'on a passé ensemble avec Annouck était juste un des meilleurs de toute ma vie tant j'étais heureuse de te rencontrer enfin ! Le pull epilespie et le t-shirt Bob Marley ! xD Et nous qui avons pris les chemises pour hommes, mon dieu on était ridicules - mais heureuses ! Quand on s'amusait à dire des conneries aux vendeurs, c'était trop beau, surtout Annouck chez Uniclo qui demande s'il y a une combinaison de bébé à sa taille, on était en train de se pisser dessus ! What a Face Que de souvenirs géniaux, qui resteront gravés dans ma mémoire à jamais tant je me suis éclatée. Maintenant, on peut presque dire qu'on est des amies IRL, pas vrai ? ♥

Et puis, de toute manière, je sais qu'on se reverra. Je ne sais pas quand, mais c'est une certitude ! J'ai hâte que tu reviennes à Paris, juste pour te revoir et pouvoir te serrer dans mes bras. Tu sais, quand je vais mal, il suffit que je te parle et tout disparaît, parce qu'avec toi, il n'y a de place que pour le bonheur. Je me souviens d'un cours où j'avais écrit ton nom partout sur le polycopié d'exercices. Mon voisin s'est penché et a dit 'c'est qui cette Ophélie ?' et sans réfléchir j'ai répondu 'la meilleure personne qui soit' . Parce qu'après tout, c'est vrai, pour moi t'es ma plus belle découverte. Et puis NH, il ne faut pas oublier que je faisais partie de l'aventure avant ! J'ai voulu quitter le forum, parce que je ne voulais pas m'éloigner de toi ( si tu te souviens de l'affaire ), puis je suis revenue, j'ai eu une grosse période d'inactivité, et puis là, j'essaie de reprendre tout doucement. ♥

Imaginer ma vie sans toi, c'est juste pas possible. Je pense que je me tuerai s'il t'arrivais quelque chose. Tu es ma moitié ( en amitié je précise, des personnes pourraient avoir des pensées déplacées (aa) ), on est différentes mais en se complétant, et du plus loin que je me souvienne, on a jamais réussi à se disputer une seule fois. Tu es la plus belle chose qui me soit jamais arrivée, je t'aime, super super super fort. Pour ton cadeau, j'ai trouvé que l'idée de départ était pas mal, mais d'un coup je suis partie dans un délire ... C'est devenu un peu n'importe quoi, et j'en suis désolée parce que du coup, c'est pas top, et ça gâche. J'ai pas voulu faire un truc super émouvant ( après si t'es émue ça me va très bien aussi What a Face ), mais juste montrer tout ce que tu avais apporté dans ma vie. 17 ans, ça se fête, hein bibiche ? \o/ Alors même si je te l'ai souhaité ( dans les premiers qui plus est 8D ), et que ce n'est plus le jour, bon anniversaire ! Je t'aime au-delà de beaucoup de choses. Je t'aime, je t'aime, je t'aime. Pour toujours. ♥♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: « Ma seule liberté est de rêver alors je rêve de liberté. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Ma seule liberté est de rêver alors je rêve de liberté. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Evasion - Ma seule liberté est de rêver alors je rêve de liberté.
» Zola | Ma seule liberté est de rêver, alors je rêve de liberté.
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ADMINISTRATION. :: Panneau d'affichage. :: Archives.-