AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Jusqu'au bout de la frontière...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Membre.
Ils sont le cœur, la vie.

avatar


Âge : 21
Messages : 23
Date d'inscription : 16/03/2014


••• INFOS •••
Personnages:
Relations:

MessageSujet: Jusqu'au bout de la frontière...   Jeu 3 Avr - 18:29

Plume de Glace traversait l'immense prairie située tout au nord du territoire de son Clan. Sans dire un seul mot, il avançait. Le soleil commençait à décroître faiblement. Baissant les yeux, il continua à avancer. Derrière lui, les créatures qui peuplaient parfois la prairie, les vaches, broutaient tranquillement.
Quels animaux stupides ! Manger à longueur de journée, quelle idée digne d'une cervelle de héron !
La douce couleur des fleurs, il n'y prêtait même pas attention. Seule l'importait l'approfondissement de la connaissance de ce pan du territoire. Son mentor ne l'avait emmené qu'une fois dans cette partie de leurs terres. Jamais il n'y avait chassé.
Il faut dire que ni lui, ni les autres membres de son Clan ne s'abaissaient à chasser, uniquement en cas de rivière gelée.
Cependant, plus il progressait dans l'herbe douce, plus cette dernière se faisait haute et plus il se rendait compte du potentiel stratégique de ce secteur. Avec une opération bien menée, ils pourraient un jour prendre le Clan du Vent à revers.
Bientôt, le bruit de la cascade s'estompa. Signe qu'il approchait de la frontière avec le Clan adverse. Sans un mot, il obliqua vers la rivière qui séparait son Clan et celui du Vent. Aucun poisson n'était assez fou pour s'y baigner, et en cette saison des Feuilles Mortes, où la pluie risquait de la faire sortir de son lit, traverser relevait de la folie furieuse.
Il avait laissé sa patrouille au niveau de la cascade. Il s'assit un moment. Rien ne lui plaisait plus que la solitude. Sans dire un mot, il se remit en marche, les yeux rivés au sol, plongé dans ses douloureux souvenirs.
La rivière apparut bientôt. De l'autre côté, des hautes herbes en pente douce, et le territoire du Clan du Vent. Jamais il ne comprendrait l'engouement de chats pour une plaine herbeuse balayée par les vents à longueur de journée, comme il peinait à considérer comme agréable le fait de vivre sous les arbres à longueur de saisons comme le faisait le Clan du Tonnerre.
"Ce sont vraiment des cervelles des grenouilles..."
Il soupira et s'assit. Le son berçant de l'eau qui prenait de la vitesse lui était agréable.
Il se prépara à s'en retourner, quand un mouvement en face attira son attention. Sur le qui-vive, il sortit les griffes.
"Qui va là ! Montrez vous !"
Aucune réponse. Les herbes en face bougeaient au gré du vent, qui lui apporta une odeur, ténue comme à l'accoutumée, bien connue. Le Clan du Vent.
Il montra les crocs et hérissa légèrement sa fourrure, tout en progressant vers le bord du cours d'eau.
"Montre-toi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre.
Ils sont le cœur, la vie.

avatar


Âge : 18
Messages : 61
Date d'inscription : 23/03/2014


••• INFOS •••
Personnages:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la frontière...   Jeu 3 Avr - 19:14

Nuage de l'Arbre traînait des pattes, visiblement peu pressé. Son mentor lui avait ordonné d'aller chercher de la mousse pour regarnir les nids des anciens. Bien sûr, il avait l'intention d'obéir... mais pas maintenant. Là tout de suite, il comptait aller se faire dorer au soleil en piquant un petit roupillon, ni vu, ni connu. Il cherchait donc une bonne cachette qui serait à la fois au soleil et à l'abri des regards quand le bruit de la rivière lui parvint. C'est en inclinant les oreilles qu'il dirigea ses pas vers l'eau, intrigué. Son mentor ne l'avait encore jamais emmener dans cette partie du territoire, alors il était curieux.
Finalement, son allure mollassonne qui s'était changée en petit trot sautillant se stoppa nette devant la berge. Un peu plus et il finissait à l'eau. Curieux, le minet se pencha et tendit le cou, désireux de comprendre pourquoi cette eau-là n'était pas inerte comme les flaques qu'il voyait ça et là dans la lande. Quand sa truffe rencontra l'onde glaciale, il fit un bond en arrière, poussant un petit couinement.
- Par le Clan des Etoiles, c'est froid ! se plaignit-il intérieurement.
Le museau en l'air dans l'espérance de le réchauffer grâce aux faibles rayons du soleil, il capta une odeur qu'il ne connaissait pas. Est-ce qu'il s'agissait d'une frontière ? Sa mère lui avait dit qu'il ne fallait pas la traverser. Donc ça pouvait être drôle.
C'est dans cet état d'esprit qu'il franchit d'un bond la rivière, pour se retrouver dans un champ de fleurs de toutes les couleurs. C'est à ce moment-là qu'il se rendit compte qu'un guerrier, les oreilles aux aguets, l'avait certainement repéré. Heureusement, il était petit, aussi était-il invisible pour le moment, camouflé dans les fleurs.
- Qui va là ! Montrez-vous !
L'apprenti n'esquissa pas le moindre geste.
- Montre-toi !
Nuage de l'Arbre, soudainement mû d'une folle envie de faire tourner en bourrique l'autre félin qui n'était pas dans son Clan, décida de ramper dans les fleurs et contourner le matou au pelage gris, pas le moins du monde contient qu'il risquait de passer un sale quart d'heure s'il se faisait prendre.
- Je suis là, chuchota-t-il une fois derrière le gris, avant de ramper vers la droite, retenant avec difficulté un gloussement qui menaçait de s'échapper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre.
Ils sont le cœur, la vie.

avatar


Âge : 21
Messages : 23
Date d'inscription : 16/03/2014


••• INFOS •••
Personnages:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la frontière...   Ven 4 Avr - 18:39

Le Vent soufflait par bourrasque. Tous les sens du matou gris étaient en alerte. Les herbes autour de lui frémissaient. L'odeur véhiculée par le matou qui devait se cacher devant lui ne cessait de se confondre avec celle des fleurs et du gibier. Une petite voix résonna subitement derrière lui, un infime chuchotement provocateur.
"Je suis là." La voix était moqueuse, insolente. Plume de Glace sursauta légèrement.
Soit j'ai affaire à un guerrier stupide, soit c'est un apprenti un peu trop hardi. Tu vas voir !
Le matou gris fit volte-face. Comment un membre du Clan adverse pouvait-il lui échapper sur son propre territoire. Bien qu'à bien y réfléchir, ce lieu ne lui avait jamais paru aussi familier que la rivière qui bordait son camp.
Personne, uniquement un relent qui semblait se déplacer de-ci, de-là. Le matou du Clan du Vent jouait avec lui comme un chaton avec une boule de mousse. D'un coup de patte vif, il écarta les herbes hautes derrières lui. Uniquement un relent d'odeur du Clan du Vent. Cette odeur à la fois musquée et peu agréable qui lui fit froncer le museau et ne l'énerva que plus encore.
Il se concentra. Le vent rendait impossible tout discernement olfactif. Il allait donc avoir recours à ses yeux. Il n'allait pas laisser l'ennemi s'en tirer à si bon compte.
Il regarda à sa droite, muscles tendus au maximum, ses yeux verts n'émettant aucune émotion, et finalement l'indice qu'il désirait le plus apparut à ses yeux: Secouées par le vent implacable, les hautes herbes oscillantes laissèrent enfin voir, en un éclair, une fourrure brun-foncé et une queue remuante. L'apprenti, car son odeur l'indiquait, se mouvait sans un bruit depuis combien de temps sans que le guerrier ne l'ait repéré.
Discret ou pas, il est bien là, à ma droite.
Il braqua subitement son regard sur la position présumée du l'adversaire. Il gronda:
"Tu as assez joué. Sors et explique-toi !"
En même temps qu'il prononçait ces paroles, le vent diminua en intensité, avant de n'être qu'une brise froide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre.
Ils sont le cœur, la vie.

avatar


Âge : 18
Messages : 61
Date d'inscription : 23/03/2014


••• INFOS •••
Personnages:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la frontière...   Sam 5 Avr - 16:49

Le guerrier de la Rivière l'avait à priori repéré. Ça sentait mauvais pour lui... Il aurait très bien pu continuer à jouer à cache-cache, mais à quoi bon ? Il n'était pas assez idiot pour croire qu'il pourrait retraverser la frontière sans être vu.
Il voulu regarder l'autre matou, mais sa position le gênait. Son œil bleu, à demi aveugle, l'empêchait de voir correctement le guerrier. Il ne discernait qu'un mélange de couleurs qui lui donnait mal à la tête. IL comprenait mieux pourquoi son mentor lui disait toujours de faire attention à la manière dont il se plaçait face à son adversaire. Avec précaution, il se tourna, laissant son œil vert embrasser une meilleure vue. C'était beaucoup mieux. Le chat gris semblait le transpercer de son regard perçant, comme s'il voyait à travers les hautes herbes. Dans ses yeux, Nuage de l'Arbre discerna de la colère. Il était peut-être temps d'arrêter ses enfantillages.
Ventre à terre, les oreilles basses et la queue pendante, il sortit de sa cachette, presque en rampant. S'il faisait profil bas, peu-être que le chat de la Rivière serait plus clément.
Le vent s'était calmé depuis un moment, si bien que les douces fragrances de sa lande adorée n'étaient plus perceptibles. Il ne sentait qu'une horrible odeur de poisson, ce qui lui donnait une furieuse envie de vomir. Il frissonna. Plus de peur que de froid, bien que l'air ce soit rafraîchit. Il se sentait tellement loin de chez lui !
La prestance de son vis-à-vis le gênait, l'écrasait. Il sentait son regard embraser sa fourrure brun tigré.
- Est-ce que tu vas me manger ?
Il se maudit pour avoir dit une telle chose. Bien sûr que les chats ne mangeaient pas ceux de leur espèce ! Enfin, c'était vrai pour le Clan du Vent, mais qu'en était-il du Clan de la Rivière ? Rapidement, il se mit à calculer son pourcentage de chance de survivre si le matou gris lui sautait dessus. En prenant en compte le demi-tour et la distance pour rejoindre la berge depuis son emplacement actuel, tout en incluant la possibilité qu'il trébuche et tomber, il n'avait exactement aucune chance d'en réchapper.
- Clan des Etoiles, je vous promets de ne plus jamais traverser une frontière ! Alors s'il vous plaît, faites tomber... Je sais pas moi, un nuage sur ce cannibale ! supplia-t-il.
Mais, bien évidemment, aucun nuage ne tomba. Et là-haut, les guerriers de jadis devaient bien rigoler devant la naïveté de l'apprenti. Qui croyait encore aux histoires de cannibalisme que racontaient les mères pour effrayer leurs enfants ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre.
Ils sont le cœur, la vie.

avatar


Âge : 21
Messages : 23
Date d'inscription : 16/03/2014


••• INFOS •••
Personnages:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la frontière...   Sam 5 Avr - 18:27

Plume de Glace observa le jeune chat sortir tout doucement des hautes herbes. Sans bouger un seul muscle, ou esquisser le moindre émotion.
Le novice sortait doucement, presque en rampant. Il ne tremblait pas mais le guerrier du Clan de la Rivière devinait sa crainte à l'odeur qu'il dégageait.
Maintenant que le vent ne souffle plus, il doit se sentir perdu. Que cela lui serve de leçon !
Il détailla rapidement l'adversaire. Il était brun-tigré, avec une queue assez longue. Inconnu au bataillon pour le guerrier. Ce devait être un novice tout récent. Raison de plus pour lui faire comprendre qu'on ne s'aventurait par sur le territoire de la Rivière.
Le chaton frissonna. L'air se rafraîchissait. Fixant toujours le novice avec colère, celui-ci releva un peu la tête pour miauler:
"Est-ce que tu vas me manger ?"
La voix du pauvre animal trahissait sa détresse. Pour me demander ça, il est vraiment très récent, cet apprenti.
Il fut frappé par les yeux de l'apprenti. L'un bleu glace, l'autre vert, de la même couleur que les arbres feuillus qui tapissaient le territoire du Tonnerre.
L'apprenti ne bougea alors plus du tout. Sa peur transpirait. Plume de Glace décida de le laisser mariner encore un peu. Le soleil commençait à décliner sérieusement. Il allait falloir regagner la patrouille. À bien sentir l'air ambiant, le novice était seul. Sans mentor. Sûrement une tête brûlée, comme tous les apprentis du camp, d'ailleurs.
Lentement, très lentement, il se souleva et se dressa sur ses quatre pattes. Il sentit ses muscles tendus rouler sous son épaisse fourrure grise qu'il garda plaquée sur ses épaules. Se rapprochant de l'apprenti, immobile -de peur ou de hardiesse, le guerrier n'aurait pu le dire- avant de s'arrêter à deux longueurs de nageoires de poisson de la tête ronde du novice. Il gronda:
" Je ne sais pas si tu seras mon repas, tout dépendra de ta réponse. Tu sais où tu es, je pense. Quel est ton nom, et que fais-tu sur les terres du Clan de la Rivière ?"
Il fixait le novice de ses yeux verts, attendant sa réaction. Il n'était pas si bête, sinon il se serait déjà enfui, ou tout du moins aurait tenté de le faire. Intérieurement, Plume de Glace reconnut que la bête avait du courage, mais sa présence sur ces terres suffisait à le mettre en colère.
"Alors ?, grogna t-il. Décide-toi, mon estomac crie famine."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre.
Ils sont le cœur, la vie.

avatar


Âge : 18
Messages : 61
Date d'inscription : 23/03/2014


••• INFOS •••
Personnages:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la frontière...   Lun 7 Avr - 23:40

Nuage de l'Arbre était ennuyé. Le guerrier, en s'approchant de lui, s'était involontairement placé dans l'angle mort que lui créait son œil invalide, et l'apprenti ne savait pas ce qu'il devait faire à propos de ça.
Il avait rapidement compris sa bêtise, quand le matou du Clan de la Rivière l'avait toisé avec mépris, presque désespéré. Il ne mangeait pas les chats... Par contre, sa peur n'avait pas disparue. Si le chat gris n'avait pas l'intention de le consommer pour le goûter, il pouvait très probablement le jeter dans la rivière, le laisser se noyer et prétendre de ne jamais l'avoir vu. Mais sa terreur s'était effacé quand le guerrier avait disparu de son champ de vision. Il n'écoutait même pas les questions que lui posait son vis-à-vis, il pensait simplement qu'il devait trouver un moyen de le voir, sans esquisser le moindre mouvement : il craignait que le matou gris ne l'attaque s'il bougeait, pensant qu'il essayait de prendre la poudre d'escampette. Finalement, Nuage de l'Arbre se décida :
- P-peux-tu te décaler vers la droite ? Je ne peux pas te voir.
Malgré lui, sa voix tremblota. Sa peur ne s'était peut-être pas totalement estompée...
Afin d'appuyer ses dires, le petit tigré cligna de l'œil. Cette tâche grise dans le coin de sa vision commençait vraiment à lui faire mal à la tête, tout comme la forte odeur de poisson qui se dégageait son interlocuteur. Ça piquait la truffe !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre.
Ils sont le cœur, la vie.

avatar


Âge : 21
Messages : 23
Date d'inscription : 16/03/2014


••• INFOS •••
Personnages:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la frontière...   Mar 8 Avr - 9:50

Plume de Glace attendait la réponse du novice. Soit il était pétrifié par la peur, soit il se moquait de lui. Son oeil bleu était braqué sur lui, pourtant. Il s'apprêta à réitérer sa question, quand l'apprenti miaula, sans le regarder dans les yeux:
"P-peux-tu te décaler vers la droite ? Je ne peux pas te voir."
Plume de Glace se raidit. Pour qui le prenait-il ? Un apprenti semi-aveugle dans le Clan du Vent ? Voilà qui était surprenant ! Quand il vit la pupille fixe de l'oeil azur du jeune matou cligner douloureusement, il n'en douta plus.
Je dois reconnaitre qu'il a du courage de s'être aventuré ici à demi-aveugle.
Sans esquisser une seule émotion, il se décala légèrement vers la droite et fit un pas en arrière.
"C'est mieux, là ?, maugréa t-il
Sans attendre de réponse, il enchaîna:
"Je suis Plume de Glace, et tu te trouves sur les terres de mon Clan. Tu peux me voir clairement, non ? Alors dis-moi ton nom, que je décide ce que je vais faire de toi."
La tension était palpable. Plume de Glace remarqua que l'apprenti fronçait la truffe. Sûrement l'odeur de poisson qu'il embaumait. Il renifla en signe de mépris. Les guerriers du Clan du Vent avaient beau traquer à longueur de journée, ils n'avaient aucune finesse olfactive pour reconnaître les bonnes odeur ! Ce n'est pas comme si sa senteur était comparable à la puanteur du Clan du Tonnerre.
Maintenant qu'il y repensait, la tension n'était toujours pas redescendue entre le Vent et le Tonnerre et l'Ombre et la Rivière. Une pensée traversa fugitivement la tête du guerrier gris-clair: Et si le novice était un espion ?
Après tout, il se camouflait bien. Mais le simple fait qu'il soit à demi-aveugle et qu'il ait tenté de le faire tourner en bourrique écartait cette option. Plume de Glace remua la queue en signe d'impatience. Il n'avait pas que ça à faire, d'interroger un apprenti perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre.
Ils sont le cœur, la vie.

avatar


Âge : 18
Messages : 61
Date d'inscription : 23/03/2014


••• INFOS •••
Personnages:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la frontière...   Mer 9 Avr - 22:17

Le novice remercia le matou gris du bout des babines, et prit le temps de l'examiner plus en détail, ignorant sa question. Le simple fait qu'il ait accepté de se déplacer le rendait déjà plus sympathique aux yeux du minet. Il contempla donc le grand guerrier - mine de rien, il se sentait très petit par rapport à lui - sans aucune gène, comme si le regarder allait l'aider à s'éclipser.
Tandis qu'il grimaçait encore sous l'odeur de poisson qui envahissait ses narines, l'autre renifla, méprisant. Nuage de l'Arbre lui aurait bien tiré la langue, mais il n'était pas vraiment en position de force actuellement. Il se souvint alors que son vis-à-vis avait posé une question. Quelle était-elle déjà ? Ah oui : son nom, et ce qu'il faisait là.
- Je suis Nuage de l'Arbre, du Clan du Vent. Et je suis ici...
Il s'interrompit. Pourquoi était-il là au juste ? Il n'avait pas réellement de raison, simplement une irrésistible envie d'enfreindre les règles. Et comme il était certes paresseux, mais surtout très effronté, c'est la raison qu'il donna :
-Je suis ici parce que j'ai trouvé plus amusant d'enfreindre les règles en traversant la frontière. Mais si tu veux tout savoir, je regrette beaucoup là ! La seule chose que je peux dire après avoir vu ce bout de votre territoire, c'est qu'il est abominable. D'une, l'eau est froide là-bas ! Il désigna la rivière derrière lui du bout de la queue. De deux, toutes ces couleurs donnent mal à la tête ! Cette fois-ci, il désigna les fleurs. Et de trois, ça pue le poisson !
Il garda la tête haute tout le long de son explication, et se donna, une fois son explication terminée, un coup de langue sur la patte, qu'il passa ensuite derrière son oreille, dans le but d'avoir l'air totalement à l'aise. En réalité, il tremblait intérieurement comme une feuille morte pendant la tempête.
Il se dit que de toute façon, la situation ne pouvait pas être pire. Ou du moins, il l'espérait parce que là, son cœur tambourinait si fort dans sa poitrine qu'il s'attendait à faire une attaque.
-J'espère qu'il ne sent pas ma peur... se dit-il intérieurement.
Peut-être aurait-il dû parler plus poliment et ne pas insulter ouvertement le Clan de la Rivière en déclarant que son territoire était abominable. Si seulement il savait tenir sa langue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre.
Ils sont le cœur, la vie.

avatar


Âge : 21
Messages : 23
Date d'inscription : 16/03/2014


••• INFOS •••
Personnages:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la frontière...   Jeu 10 Avr - 16:28

Le chaton tigré agita les babines en guise de remerciement. Sans bouger, Plume de Glace le regarda tourner vers lui son oeil vert éclatant, dont la pupille se dilata dès qu'il braqua sur lui. Si le novice avait peur, il n'en montrait rien. Le novice répondit alors à sa première question:
"Je suis Nuage de l'Arbre, du Clan du Vent. Et je suis ici..."
Plume de Glace pencha légèrement la tête de côté. Le novice s'était interrompu, comme s'il n'était pas sûr de lui. Il se retint de le traiter de cervelle de grenouille, mais au moins il connaissait son nom. Nuage de l'Arbre ? Connais pas...
L'apprenti releva alors la tête et enchaîna d'une voix claire et nette:
"Je suis ici parce que j'ai trouvé plus amusant d'enfreindre les règles en traversant la frontière. Mais si tu veux tout savoir, je regrette beaucoup là ! La seule chose que je peux dire après avoir vu ce bout de votre territoire, c'est qu'il est abominable. D'une, l'eau est froide là-bas !" Il désigna la rivière derrière lui du bout de la queue. "De deux, toutes ces couleurs donnent mal à la tête !" Cette fois-ci, il désigna les fleurs. "Et de trois, ça pue le poisson !"
Plume de Glace se figea sur place. Là, c'était le summum de l'insolence ! Ce novice balbutiant, à moitié aveugle du Clan adverse osait, non seulement, critiquer son territoire, mais également son Clan lui-même !
La demi-portion se donna un coup de langue sur la patte et la passa derrière son oreille, l'air de rien, le regard calme. Plume de Glace sentit son sang se figer dans ses veines. À grand peine, il se retint de feuler, de sortir ses griffes et de faire ravaler ses paroles à l'avorton !
Mais quelque chose l'arrêta. Certes, le novice venait d'un Clan ennemi, pénétrait sur son propre territoire et se moquait presque ouvertement de lui. Mais le guerrier se prit à admirer le courage de l'apprenti.
Courage... Ou bien effronterie ?
Il se décida à ravaler sa fierté encore une fois et reprit.
"Je peux sentir ta peur." Et c'était vrai. Une peur camouflée, mais une peur quand même. "Je ne t'avais jamais vu aux Assemblées. Sûrement parce que tu viens de commencer, non ? Eh bien !" Il renifla, méprisant. "C'est prometteur !"
Il s'assit et fit mine de regarder le ciel. Sans baisser les yeux vers le novice, il entonna, d'une voix calme et glacée comme le vent qui recommençait à se lever:
"Alors comme ça, les apprentis du Clan du Vent sont aussi désobéissants et irrespectueux ? Je tombes des nues, vois-tu. Il faut s'attendre à tout de la part de bouffeurs de lapins, après tout..."
Sans bouger la tête, il lorgna du coin de ses yeux couleur péridot la réaction de l'apprenti. Sanguins comme étaient réputés les chats du Clan du Vent, soit il lui cracherait dessus, soit il l'attaquerai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre.
Ils sont le cœur, la vie.

avatar


Âge : 18
Messages : 61
Date d'inscription : 23/03/2014


••• INFOS •••
Personnages:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la frontière...   Lun 21 Avr - 1:20

Visiblement, Plume de Glace, puisque c'était ainsi qu'il se nommait, n'avait pas vraiment apprécié que l'apprenti insulte son Clan. Nuage de l'Arbre pouvait le dire au mépris qui chargeait sa voix. Mais de toutes façons, c'était déjà fait, et il n'avait pas l'intention de s'excuser.
Il réprima un sourire quand son vis-à-vis le traita de bouffeur de lapins. Il croyait quoi lui ? Qu'il mangeait du lapin par plaisir ? Il mangeait ça parce qu'il n'y avait que ça, point barre. Ce n'était pas comme si courir après ces bestioles était excitant. C'était juste nécessaire. Lui, il avait de la chance : il n'avait qu'à donner un coup de patte dans l'eau et il en sortait un poisson tout frétillant. Le jour où un lapin tombera directement dans les pattes d'un matou du Vent n'était pas prêt d'arriver.
Dans un soupir, Nuage de l'Arbre s'affala sur le sol, la tête sur les pattes. Il allait visiblement en avoir pour longtemps alors autant se mettre à l'aise. Vu la tête du guerrier, il ne s'attendait pas à ça. Et alors quoi ? Il croyait que le tigré allait lui sauter dessus ? Il était peut-être insolent, mais il n'était pas fou : il savait très bien qu'il n'avait aucune chance. Plume de Glace était un guerrier alors que lui n'était qu'un apprenti fraîchement baptisé. La preuve : il ne lui avait pas une seule fois effleuré l'esprit qu'en se couchant ainsi, il était entièrement vulnérable. Il était un peu idiot oui...
- Tu croyais quoi toi ? Que les apprentis du Clan du Vent étaient juste peureux ? Je n'en suis pas un. J'ai peur de certaines choses, comme tout le monde, mais je ne suis pas terrorisé par tout et n'importe quoi. Mon Clan à vraiment une réputation de crotte de renard...
Il fouetta l'air de sa queue, signe d'irritation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre.
Ils sont le cœur, la vie.

avatar


Âge : 21
Messages : 23
Date d'inscription : 16/03/2014


••• INFOS •••
Personnages:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la frontière...   Mar 22 Avr - 11:43

Nuage de l'Arbre -car tel était son nom- semblait ne pas être intimidé par les mots du guerrier couleur cendre, au grand dam de ce dernier. D'habitude, faire frissonner ou s'énerver ses pairs était une de ses spécialités. Comment prendrai t-il l'avantage au combat s'il ne provoquait pas systématiquement ses ennemis ? L'apprenti avait du cran, beaucoup de cran, il fallait lui reconnaître cela.
Plume de Glace se figea quand le novice s'affala sous ses yeux, l'oeil moqueur et s'installa comme pour écouter une réprimande de la part d'un aîné. Que croyait-il donc ? Qu'il était encore au camp du Clan du Vent, se faisant disputer pour avoir désobéi aux ordres ? Ou bien était-ce de la soumission, ou bien peut-être de l'insolence ? Cette attitude rebelle rappela furtivement à Plume de Glace son défunt ami du Clan de l'Ombre, Griffe Haineuse. Lui non plus, ne prenait d'ordre ou de leçon de personne. Toujours en vadrouille, s'introduisant à volonté sur le territoire de tel ou tel Clan. S'il avait été formé un peu mieux au respect des frontières, peut-être n'aurait-il pas provoqué une quasi-guerre entre le Tonnerre et l'Ombre...
Les yeux embrumés par le souvenir de son ami d'autrefois, Plume de Glace ne reprit ses esprits qu'à la réplique du novice adverse:
"Tu croyais quoi toi ? Que les apprentis du Clan du Vent étaient juste peureux ? Je n'en suis pas un. J'ai peur de certaines choses, comme tout le monde, mais je ne suis pas terrorisé par tout et n'importe quoi. Mon Clan à vraiment une réputation de crotte de renard..."
Plume de Glace en resta sans voix. Il aurait pu feuler et montrer les dents à l'improviste et arracher un sursaut au chaton, mais resta pétrifié par son audace. En revanche, sa remarque sur le Clan du Vent lui fit remuer les moustaches d'amusement, bien contre son gré. Il était vrai que les guerriers adverses passaient tous pour des chasseurs maladroits, tandis que les chasseurs-pêcheurs de la Rivière attrapaient majestueusement leurs proies aquatiques d'un coup de patte bien calculé. Plume de Glace se résolut. Cette discussions prenait du temps, et il commençait lui aussi à en avoir plein le dos. Il reprit, d'une voix un peu plus posée et un peu moins moqueuse:
"Je dois admettre que tu as du cran, même pour un membre du Clan du Vent" Cette phrase lui laissa un mauvais goût dans la bouche. Lui ! le guerrier au légendaire coeur de pierre ! complimentant un novice, ennemi de surcroît !
"Cependant, continua t-il plus sévère, tu ne dois pas négliger les frontières qui régissent nos Clans. Tu as de la chance d'avoir croisé ma route (il n'arrivait pas à croire qu'il disait cela), un autre guerrier aurait sûrement peu réfléchi et t'aurait taillé en pièces."
Sans attendre la réaction du novice, il enchaîna:
"Ton Clan doit t'attendre, non ? Donne moi le nom de ton mentor, et je pourrai lui en toucher deux mots à la prochaine Assemblée. Après, tu seras libre de partir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre.
Ils sont le cœur, la vie.

avatar


Âge : 18
Messages : 61
Date d'inscription : 23/03/2014


••• INFOS •••
Personnages:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la frontière...   Sam 10 Mai - 22:58

Spoiler:
 
Le guerrier mit un moment avant de parler. Pendant ce temps, Nuage de l'Arbre attendait la réprimande, peut-être même un coup de griffe bien placé. Il se préparait d'ailleurs à esquiver, avec le peu de notion que lui avait enseigné son mentor. Mais contre toute attente, Plume d'Argent le félicita :
"Je dois admettre que tu as du cran, même pour un membre du Clan du Vent."
Le minet manqua de s'étouffer. En ce peu de temps, il avait réussi à le cerner. Et les compliments ne lui ressemblaient pas. Heureusement, il se rattrapa en le réprimandant, ce qu'étrangement, le tigré prit mieux que lorsque son mentor le faisait.
"Cependant, tu ne dois pas négliger les frontières qui régissent nos Clans. Tu as de la chance d'avoir croisé ma route, un autre guerrier aurait sûrement peu réfléchi et t'aurait taillé en pièces. Ton Clan doit t'attendre, non ? Donne moi le nom de ton mentor, et je pourrai lui en toucher deux mots à la prochaine Assemblée. Après, tu seras libre de partir."
Il hésita un moment avant de répondre, se disant que peut-être, il ne serait pas obligé de rentrer s'il ne répondait pas. Mais il était encore un chaton il y a peu, alors il dû se rendre à l'évidence. S'il le voulait, Plume d'Argent pouvait très bien l'attraper par la peau du cou et le traîner jusqu'au camp du Vent. Et il ne tenait pas à retourner chez lui dans une situation aussi embarrassante. Alors il obéit, bien à contrecœur.
"Que vas-tu lui dire ? Non parce qu'il est même pas capable de me montrer les frontières... J'admets qu'avec le marquage j'ai très bien compris où c'était mais quand même..."
Intérieurement, il espérait que leur conversation allait durer encore longtemps, parce qu'il n'avait absolument pas envie de rentrer changer la litière des anciens et leur retirer les tiques... En plus, la bile de souris ça puait... Et puis son mentor allait encore lui rabattre les oreilles pendant une demi-lune sur le fait qu'il n'avait pas le droit d'aller se balader comme il l'entendait. Il le savait ça, c'était justement la raison pour laquelle il y allait, par esprit de contradiction et parce que c'était marrant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre.
Ils sont le cœur, la vie.

avatar


Âge : 21
Messages : 23
Date d'inscription : 16/03/2014


••• INFOS •••
Personnages:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la frontière...   Mar 3 Juin - 20:35

L'animal sembla réagir à la mention de la menace. C'est pas trop tôt ! Où allaient les Clans si même les novices ne craignaient plus les guerriers ? Cela dit, il devinait que le chaton s'inquiétait plus de la colère de son mentor que du fait de provoquer un scandale entre les deux Clans. Et quand la boule de poils répondit d'un ton mi-provocateur, mi-agacé:
"Que vas-tu lui dire ? Non parce qu'il est même pas capable de me montrer les frontières... J'admets qu'avec le marquage j'ai très bien compris où c'était mais quand même..."
Plume de Glace haussa un sourcil. Il aurait pu rabattre les oreilles de l'avorton d'un coup de patte bien placé, mais décidément, l'audace du novice n'en finissait pas de l'impressionner. Il remua les moustaches d'amusement, bien malgré lui. De plus, il soupçonnait l'apprenti d'enfreindre délibérément les règles. Pourquoi ? Parce que tous les novices aiment désobéir aux règles.
Nuage de l'Arbre semblait pensif. Sûrement réfléchissait-il à la punition dont il pourrait écoper si un guerrier ennemi le raccompagnait dans son propre camp par la peau du cou. Un instant, il imagina la tête d'Étoile des Illusions. Cette simple pensée le fit ronronner d'amusement. Il se rassit. Il n'arrivait pas à croire les mots qu'il s'apprêtait à prononcer.
"Disons que c'est bon pour cette fois, dans ce cas, grommela t-il. En revanche, si d'aventure je te reprend sur le territoire de la Rivière, je te ramènerai par la peau du cou à Étoile des Illusions."
Il attendit la réaction de Nuage de l'Arbre.
"Eh bien ?"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre.
Ils sont le cœur, la vie.

avatar


Âge : 18
Messages : 61
Date d'inscription : 23/03/2014


••• INFOS •••
Personnages:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la frontière...   Lun 9 Juin - 16:09

"Je ne veux pas rentrer."
C'était sorti tout seul de la bouche du minet. Lui-même n'avait pas pu empêcher sa langue de sortir cette énormité. Mais c'était fait, alors autant continuer :
"S'il te plait Plume de Glace. Je n'ai pas envie de rentrer maintenant. Je m'ennuie là-bas. C'est tellement plus intéressant quand je discute avec toi !"
Cela sonnait comme une supplication désespéré mais il s'en fichait. Lui, ce qu'il voulait, c'était continuer de discuter avec le guerrier face à lui. Nuage de l'Arbre supposait que le matou gris ne l'aimait pas, c'était presque certain, mais lui, il l'appréciait beaucoup le guerrier de la Rivière. Il aurait aimé avoir un mentor comme lui. La vie au camp aurait été tellement plus animé avec Plume de Glace. C'est ce que se disait le novice en regardant son vis-à-vis.
Il se remit sur ses pattes et entreprit de sautiller autour du guerrier gris, criant des "S'il te plait ! S'il te plait !" à tout vas, espérant sûrement que ça marche - après tout, ça fonctionnait quand il était chaton alors pourquoi pas maintenant ? -, la possibilité que quelqu'un ne l'entende ne traversant même pas sa petit cervelle de souris. Il était tout bonnement redevenu le chaton qu'il était encore il y a quelques jours. C'est une racine diabolique qui le stoppa dans sa course.
Effectivement, il se prit les pattes dedans et s'étala de tout son long, juste devant les pattes avants de Plume de Glace. Nuage de l'Arbre releva doucement la tête et explosa de rire. Heureusement que le ridicule ne tuait pas...
De là où il était, il ne pouvait pas voir l'expression de son interlocuteur, aussi cessa-t-il de rire. Peut-être que le guerrier n'était pas aussi amusé que lui. Et s'il l’agaçait ? Nuage de l'Arbre avait peut-être détruit sa seule chance de pouvoir rester un peu plus longtemps, et il s'en voulu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre.
Ils sont le cœur, la vie.

avatar


Âge : 21
Messages : 23
Date d'inscription : 16/03/2014


••• INFOS •••
Personnages:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la frontière...   Ven 11 Juil - 18:55

"Je ne veux pas rentrer."
Plume de Glace sentit son sang se figer dans ses veines. Avant qu'il ait pu dire quoi que ce soit, Nuage de l'Arbre enchaîna:
"S'il te plaît, Plume de Glace. Je n'ai pas envie de rentrer maintenant. Je m'ennuie là-bas. C'est tellement plus intéressant quand je discute avec toi."
Plume de Glace ne put s'empêcher de hausser le sourcil. Il devait plus apprécier le fait de transgresser les frontières et d'occuper un vétéran aguerri de ses répliques insolentes que de deviser tranquillement avec les membres de son propre Clan. Mais même s'il devait admettre que le chaton semblait du genre intrépide et rebelle, et qu'il avait un cran qu'on ne voyait pas chez les novices en apprentissage, il allait tout de même falloir le renvoyer chez lui, dut-il le trimballer par la peau du cou jusqu'à Étoile des Illusions.
Il allait répondre au novice quand ce dernier se dressa sur ses courtes pattes et entreprit de lui sautiller autour en poussant des "S'il te Plaît !" retentissants et excités, comme un chaton à peine sorti de la pouponnière. Plume de Glace en fut désorienté. À force de brailler comme ça, il allait finir par rameuter tout le Clan !
Cependant, la cavalcade du novice se termina dans une chute peu gracieuse, quand il percuta une racine et s'affala de tout son long juste devant ses imposantes pattes. Nuage de l'Arbre releva la tête. Plume de Glace en profita pour lui décocher un regard courroucé. S'il ne détale pas de peur, c'est qu'il est vraiment bête !
Nuage de l'Arbre explosa de rire, au grand dam du guerrier. Totalement pris au dépourvu, Plume de Glace fit un pas en arrière et se dressa de tout son long, faisant scintiller son poil couleur de cendre aux lueurs du soleil mourant. Nuage de l'Arbre avait cessé de rire. Peut-être comprenait-il enfin la gravité de sa situation !
Plume de Glace aurait pu le renvoyer chez lui une bonne fois pour toutes, mais trop de souvenirs étaient remontés en lui. Lui aussi, avait rêvé de rencontrer des vétérans d'autres clans, alors qu'il était novice. Lui aussi, aurait transgressé toutes les règles pour galoper librement et en dépit des règles sur le territoire des autres clans, au nez et à la barbe des frontières. Ne serait-ce que pour se distraire du quotidien en temps de paix entre les clans. Et puis, combien de fois avait-il rêvé de devenir mentor ?
Le guerrier avait pris sa décision.
"Nuage de l'Arbre, entonna t-il d'une voix qu'il voulait autoritaire et effrayante.
Il inspira à fond, ne croyant lui-même que la moitié de ce qu'il s'apprêtait à dire:
"C'est d'accord. J'accepte de te revoir pour t'enseigner... Disons, quelques parades. Ne prend pas ça pour de la sympathie ! J'ai juste du mal à accepter qu'un novice aussi, disons, prometteur que toi ne puisse pas se défendre du Clan du Tonnerre ou de l'Ombre."
Ou du mien...
"En revanche, ne pose plus une patte de ce côté du torrent sans ma permission. Mes camarades n'hésiteraient pas comme je l'ai fait, eux."
Il attendit la réaction du novice. Quelle serait-elle ? Plume de Glace le savait déjà. Tous les novices avaient soif d'apprendre... C'était ce qui les rendait si agaçants, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la frontière...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jusqu'au bout de la frontière...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jusqu'au bout de la nuit [Pv : Carpe Diem]
» Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]
» Les Etats que nous devons gagner Mardi, Pour que Obama aille jusqu'au bout
» Magistra magicienne jusqu'au bout des doigts =D
» Attali: L'ultra libéralisme jusqu'au bout des ongles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PARTIE JEU : TERRITOIRE DE LA RIVIÈRE. :: La prairie de fleurs.-