AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Une souris verte... LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité





MessageSujet: Une souris verte... LIBRE   Ven 22 Fév - 23:53





«... qui courait dans l'herbe»

«l'humanité, c'est comme un champs de fleurs, y a aussi des mauvaises herbes»


« Aujourd'hui j'allais chasser ! La météo était bonne, le vent présent à souhait comme je l'aimais soit des brises régulières et toujours dans le même sens, parfait pour chasser le mulot et autres rongeurs qui traînaient dans le champ de blé du territoire. Je me déplaçait furtivement au travers des épis de blé qui poussaient tranquillement, la récolte n'allait pas tarder et il serait alors plus compliqué pour chasser ici. Je m'aplatis sur le sol lorsque j'entendis de petits couinements non loin de moi. Levant la truffe pour connaitre la direction du vent je sentis qu'il était en ma faveur. Rapidement à force de concentration l'odeur d'un rat vint à mes narines. Que faisait un rat ici ? Je commençais alors à me déplacer avec une infinie précaution pour ne pas faire de bruit et effrayer ma proie. Quand je pus enfin la voir je réprimais un cri de dégoût. Un gros rat d'égout noir était là et s'attaquait un mulot, enfin, s'était attaqué car du petit rongeur n'en restait que la queue ! Je remarquais alors que le rat reniflait l'air et bougeait ses oreilles dans tout les sens... Il sentait sûrement ma présence, je ne devais plus tarder à attaquer sinon quoi il allait disparaître et ce n'était pas une proie à laisser partir ! Ni une ni deux je tendis mes muscles et bondis sur l'immonde animal griffes en avant, gueule ouverte. Même si il s'en doutait, le rat parut surpris et me regarda avec des yeux étonnés avant de lui aussi ouvrir sa gueule laissant apparaître deux grandes dents jaunes. Puis ce fut à mon tour d'être étonné, en effet l'animal me bondis lui aussi dessus. Je réussis à l'esquiver et en profita pour lui donner un coup de patte bien placé au vol. Arrivant au sol je manquais de trébucher et fis volte face pour voir l'état de mon adversaire. Il était couché sur le flan, une grosse griffure allant du sommet de son crâne à la base de son arrière train...

Je voyais encore son ventre se soulever et descendre au rythme de sa respiration saccadée. Etant un chasseur respectueux je me dirigeais vers lui et abrégea ses souffrances d'un coup de croc en visant la jugulaire. Je reculais bien rapidement après l'avoir mordu, il empestait un max et je ne sais pas si même un chat plus qu'affamé serait près à le manger ! Je grattais ma langue pour enlever l'odeur puis tenta de cracher sans succès, quelle horreur ! Mais je ne pouvais laisser la bête ici, déjà elle ferait fuir toutes les autres proies potentielles et puis elle pourrait attirer les charognards ce dont je n'avais strictement pas envie. Je décidais alors de quand même le ramener au camp, le guérisseur saurait sûrement quoi en faire ou les anciens pourront le manger vu qu'ils ont pratiquement tous plus de papilles gustatives et mangent tout et n'importe quoi ! Bien que ça allait être la seule chose que je pourrait sûrement porter, je décidais quand même de partir à la chasse de deux ou trois mulots pour la route. Aussi, je tentais tant bien que mal de cacher le rongeur en l'enterrant sous la poussière et quelques pailles de blé. Bon, je ne comptais pas trop m'éloigner alors ça ferait l'affaire, au pire, ça ne serait pas une grande perte hein ! Je commençais à m'éloigner tranquillement vers une nouvelle odeur quand un mulot me passa sous les pattes affolé. Il était sûrement poursuivit par quelque chose, un autre rat ? Je regardais à ma droite d'où venait le petit rongeur...»


(c) Spinelsuns
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Une souris verte... LIBRE   Lun 25 Fév - 6:23

Plume Céleste dans un sommeil profont se debattait dans son lit douillet. Elle se voyait courir dans un champ lors d'une chasse quand soudain, une boule de feu apparut devant elle suivit d'une ombre noire avec une odeur désagréable. Suite a cela, elle se réveilla en sursaut.

*probablement un message du clan des étoiles* pensa-t-elle amérement.


Elle n'aimait pas ça, les cauchemards. Car elle avait du mal a se rendormir après. Et, comme elle s'en doutait, elle ne pu se rendormir. Agacée, elle se redressa, étira ses longues pattes et regarda dehors.Il faisait encore nuit, l'occasion pour aller chasser quelques les rongeurs nocturne sans qu'il ne la remarque. Avant de sortir, elle se retourna pour jetter un dernier regard vers les autres continuait de dormir paisiblement dans leur nid. Elle sortit alors d'une rapidité et d'une discretion remarquable et se faufila vers l'entrée du camp. La lueur de la lune sur son pelage argenté donné l'impression d'un poisson dans l'eau en pleine nature. La même flexibilité, la même rapidité, la même brillance. Après avoir trotter un moment, une odeur allechante se fit sentir. Il y avait la, en train de ronger un morceau de graine qui provenait surement d'une réserve d'écureil, un petit mulot. Malgré l'obscurité, elle pris soin de ne pas se dévoiler, rempa vers celui-ci discrêtement. Elle savait qu'avec les température de l'hiver, la nourriture se faisait rare et ne voulait pas loupé cette alléchante opportunité. Elle entra en position de chasse, elle savait que tout les facteurs pour attraper sa proie était en sa faveur. Elle bondit subitement de derrière un tas de neige avec souplesse, et acheva sa victime d'un coup de patte bien placée. Même si son ventre criait famine, celle-ci enterra sa proie afin de la ramener au camp pour les anciens un peu plus tard. Plume Céleste passa donc sa matinée a chasser le plus de proie possible. Le soleil était désormait bien haut dans le ciel et la récolte avait était plus ou moins bonne. Elle avait réussi a attraper un énorme mulot pour les plus affamés. Elle ramena ses victimes de la journée et les déposa dans le tas de provision. Les chats de son clan étaient désormait bien actif. Guerrier, apprenti, guérisseur, chef, tout le monde était la pour l'heure du repas, excepté la patrouille choisit pour aujourd'hui. Par chance, Plume Céleste y avait échapé et elle comptait bien en profiter. Elle regarda le tas de nouriture, il y avait quelque malheureux oiseaux et d'autre rongeur en tout genre, mais la récolte restait pauvre. Elle décida tout de même de prendre un merle, considérent qu'elle avait bien chasser, mais se dirigea pour l'apporter a un jeune apprentit maigrichon qu'elle avait repérée non loin de la. Elle le s'approcha timidement, le regarda avec douceur et le déposa devant lui. Elle lui dit alors d'une voix rassurante :

« Si tu veux un jour devenir un grand guerrier, il te faut des forces. Tiens, je t'offre ma part? Je compte sur toi pour manger a ta faim. »

Elle lui mit un coup de truffe affectueux et repartie aussitôt vers l'entrée du camp afin de sortir pour aller se reposer au calme. Elle avait fait son devoir pour la journée. N'ayant pas d'apprentit, et n'etant pas de partrouille pour aujourd'hui, elle se sentait libre de faire ce qu'elle veut, enfin presque. Elle regarda vers son clan et hésitat avant de s'élencer. Elle ne voulait pas trop s'éloigner en cas de problème. Et c'était bientôt l'heure de la toilette entre compagnons, et ça, elle adorait ! Elle regarda alors timidement les chats qui accepterai de partager ce moment la avec elle. Son pelage tigré et tacheté de noir avait besoin d'un bon nettoyage après cette chasse fulgurante dans toute la forêt. Et Plume Céleste voulait également refaire une beauté a quelqu'un. Elle aimait ces moment de partage, elle pouvait ainsi plus facilement sympathiser avec les chats de son clan. Elle s'était souvent retrouvée exclue des autres a cause de sa fragilité d'entant et de sa timidité. Elle, tout ce qu'elle voulait, c'était partager sa gentillesse et se faire des amis. Elle apperçut, attendrit, les jeunes chatons qui sortaient de la pouponnière. Elle aurait aimé aller les voirs, mais rien a faire. Elle finit tout de même par laisser de côter la toilette et partie du camp sans un regard en arrière. Elle trotinna un moment afin d'attendre un endroit agréable pour se coucher. Mais un odeur familière apparut. Un autre mulot était non loin d'elle.

« Décidement, c'est mon jour de chance ! »

Elle se prépara a bondir mais marchat malencontreusement sur une branche, ce qui fit détaller le rongeur a toute vitesse. Plume Céleste tenta tout de même sa chance et bondit, poursuivit sa proie mais s'arrêta nette. Elle était a la limite de son territoire, en face d'elle, le champ de blé, territoire du clan du Vent. Elle savait qu'elle ne pouvait s'avancer plus, au risque de croiser un enemie. De plus, si elle était surprise a chasser, des problèmes allaient arrivés. Et elle ne voulait pas déclencher a elle toute seule, une guerre. Elle renifla donc l'air. Comme elle le pensait, elle n'était pas seule. Et l'odeur immonde de son cauchemard se fit également sentir. Elle plissa les yeux et apperçut non loin d'elle une tache rousse qui tentait d'enterrer un énorme rat. Face a cette odeur, le dégout pris la gorge de Plume Céleste. De plus, les bipèdes étaient passé par la. Elle se méfia mais ne recula pas. Au contraire elle resta la, a regarder droit devant elle ce que faisait le chat roux du clan du vent. De plus, elle savait très bien que le chat venait de la reperer.
Revenir en haut Aller en bas
 

Une souris verte... LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une souris verte !
» Une souris verte ▬ É&N.
» Sa première souris et sa première cérémonie du partage [Libre] (FINI)
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PARTIE JEU : TERRITOIRE DU VENT. :: Le champ de blé.-