AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Face au Ciel [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité





MessageSujet: Face au Ciel [Libre]   Sam 27 Avr - 12:06

Le Clan se mettait doucement en mouvement. Il était tôt, et déjà les apprentis filaient rejoindre leur mentor. D’autres allaient chercher des plantes médicinales…

Et comme d’habitude, les reines et leurs chatons ayant survécu à l’hiver se réveillaient en douceur. Les plus petits jouaient ensemble.

Et comme d’habitude, Patte d’Aurore se sentit comme une paria au sein de son clan. Même si elle savait qu’elle ne l’était pas. Elle était différente de tous les autres chats.

Son père était mort avant sa naissance. Ses frères et sœurs n’avaient pas survécu non plus. Sa mère avait été tuée. Sa vie entière était jallonnée par les morts de ses proches.

Elle était seule.

Oh, bien sur… Les autres chats du clan étaient là. Mais cela n’empêchait pas son petit cœur de se serrer, et de se sentir terriblement seule et différente. Elle ne se sentait pas à sa place.

Patte d’Aurore eut tôt fait d’échapper aux regards bienveillants mais qui lui semblaient remplis d’une pitié écœurante des Anciens et des Reines pour se faufiler hors du Camp.

Parcourant les sentiers empruntés chaque jour, la jeune chatte au pelage tigré observait la forêt. Elle n’avait qu’un objectif en tête, celui de trouver le responsable de la mort de sa mère, et lui rendre la pareille. Devenir une guerrière était donc un premier palier à atteindre.

Un bruissement inhabituel la fit se figer et observa les environs, méfiante. Elle leva la tête et vit que le responsable était un merle.

Il était si proche... Si elle bougeait au bon moment, elle pouvait l’avoir.

- « … Laissons-le aux apprentis… » murmura-t-elle, amère. Elle n’aimait pas voir les apprentis se pavaner devant les plus jeunes, sous prétexte qu’ils étaient nés avant et donc, avaient pris en grade.

Elle poursuivit sa route jusqu’à la lande. Comme à l’accoutumée, les vents se déchaînaient sur l’espace. Des couinements de rongeurs atteignirent les oreilles de la petite femelle.

- « Pas tout de suite… Dans une lune… » ronronna-t-elle.

Elle alla se percher sur un endroit un peu plus relevé que les autres, encore plus exposé au vent. La caresse à la fois brutale et amoureuse des courants d’air faisait du bien à Patte d’Aurore. Elle ferma les yeux pour savourer l’effet qu’il lui faisait.

Elle venait là presque tous les jours, à apprécier la caresse du vent. De temps en temps, elle courrait à ses côtés pour se défouler quand elle en avait besoin. Elle l’utilisait pour la pousser à une plus grande vitesse, pour lui donner encore plus d’élan avant un saut.

Le vent était un élément plus que sauvage, et à l’avis de Patte d’Aurore, encore plus dangereux que les flammes. Tout en étant salvateur.

Un vent contraire ralentissait un chat. Ce qui pouvait parfois signer sa perte. Au contraire, lorsque le chat courrait dans son sens, le vent était un allié précieux.

Au bord d’un ravin, une trop forte bourrasque, une perte d’équilibre, et c’en était fini, aussi.

Les fumées dégagées par les flammes étaient destructrices. Les vents pouvaient sauver les chats en déviant la fumée.

Le feu, on savait l’éviter au maximum, on savait comment réagir face à lui. Les vents étaient plus qu’imprévisibles, et chaque situation exigeant une réaction différente.

Et c’était pour toutes ces petites choses que Patte d’Aurore était fière d’appartenir au Clan du Vent.

« J’espère faire honneur à mon clan, une fois apprentie… » songea la jeune chatte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Face au Ciel [Libre]   Mer 1 Mai - 17:32

[Si je peux répondre :)]

Le printemps. Enfin le printemps. Boule Angélique n’avait pas trop souffert de la mauvaise saison. Au début, elle était un chaton. Puis elle était une ancienne. Elle a toujours été nourrie en première. Elle a passé le plus clair de son temps à jouer dans la neige, si ce n’est pas la belle vie ! Alors oui, elle est tombée malade. Le mal blanc, ça fait mal. Mais ça n’était pas allé plus loin. Le mal vert s’est tenu éloigné d’elle. Et puis quand elle s’est remise, on lui a interdit de jouer dans la neige, mais pour ce qu’elle en avait à faire. Malgré tout, le printemps est – ou du moins va être – sa saison préféré. Les fleurs, les oiseaux, les lapins, et les milles et une senteur qu’apporte le vent, ça c’est la vraie vie. Alors quand ce matin-là, un oiseau la réveille de son chant mélodieux, c’est remplie d’une joie immense que Boule Angélique ouvre les yeux sur un nouveaux monde. Collée contre le flanc de Fleur Brumeuse, l’une des anciennes, la rouquine lève le museau, braquant son regard aveugle vers le ciel.

Elle hume l’air et écoute les oiseaux chanter. Puis elle sent quelque chose sur se poser sur son museau. Une odeur de fleur et de miel lui emplit les narines tandis qu’elle marmonne entre ces lèvres pour ne pas bouger. « Psst, Fleur Brumeuse ! » La queue de Boule Angélique s’agite quand la chatte ne lui répond pas, trop occupée à dormir. En face d’elle, Pelage Brûlé se réveille. La rouquine l’entend se gratter l’oreille, puis sa respiration change, lui indiquant qu’il remue ses moustaches. « Ne bouge pas Boule Angélique. Tu as une abeille sur le nez. » La jeunette souris au grand mâle. Elle avait de nouveaux l’impression d’être un chaton, demandant à sa mère quel est telle ou telle chose. « Une abeille, c’est ce qui fait le bon miel ? Et est-ce que ça pique ? » Le vieux chat pose sa tête par terre dans un bruit sourd. Il est constamment fatigué. « Oui ça fait du miel, et ça ne pique que quand on les embêtes. Pourquoi tu n’irais pas jouer dehors ? Je t’y autorise. »

Etoile des Illusions, qui n’avait sûrement pas envie de passer son temps avec une chatonne dans les pattes, lui avait dit que si elle prévenait les anciens, elle pouvait partir aller jouer. Alors quand elle devenait un peu trop turbulente, Pelage Brûlé n’hésitait pas à lui demander gentiment d’aller jouer ailleurs, au plus grand plaisir de Boule Angélique. Celle-ci, en entendant le vieux mâle, secoue la tête pour faire fuir l’abeille et se lève. Elle se faufile entre les ronces et, une fois hors de la tanière des anciens, elle prend son temps pour s’étirer. Une fois complètement réveillée, elle s’assoie sur le sable parsemé de quelques brins d’herbe et ne bouge plus. Elle sent.

Le chef est assis dans son antre. Il fait sa toilette. Les apprentis se réveillent, certains rentre même de patrouille. Le lieutenant s’enfonce dans la lande, suivis de deux guerriers et de deux apprenties. Le guérisseur sort profiter du soleil. En bref, le clan se réveille doucement. Boule Angélique entend ensuite des bruits de pas qui se rapproche. Elle bondit en arrière pour laisser passer trois chatons turbulents, qui sont aussi tôt rappelé par leur mère. Sourire aux lèvres, la rouquine se remet en route vers l’extérieur. En passant, elle prend une petite souris sur le tas de gibier, pour plus tard, puis sors du camp.

Boule Angélique descend la pente au petit trot, les sens aux aguets. Elle saute par-dessus un terrier de lapin, contourne un bouquet d’ajoncs. Continuant de s’enfoncer toujours plus loin, elle savoure les caresses de l’herbe sur son pelage et fini même par s’arrêter. Elle pose sa souris par terre puis, comme quand elle jouait avec ses frères, elle se met debout sur ses pattes arrières et saute en avant. Sortant ses griffes, elle les plantes dans la terre meuble, martelant l’herbe de ses pattes arrière. Elle roule ensuite sur le côté, comme pour éviter l’attaque préférée de Nuage de Folie, et mort dans un brin d’herbe de toutes ses forces. Mais un bruit l’arrête. Des paroles l’arrêtent. « J’espère faire honneur à mon clan, une fois apprentie… »

La rouquine ouvre la bouche pour mieux décelé les odeurs. Et c’est celle de son clan qui lui vient. Une odeur d’herbe et d’ajonc, mêlée à une légère odeur de lait, et de ce qui fait que chaque chat a une odeur différente. Une senteur qui ne peut être identifiée et qui est propre à chacun. Se rasseyant, la chatte se lisse vite fait le pelage. Elle retrouve sa souris, la prend dans la gueule puis, trottinant avec joie, elle s’approche de Patte d’Aube. Museau levé, Boule Angélique arrive à la conclusion que la chatonne est assise sur une petite but. Sans aucune discrétion, l’ainé monte la pente et s’assoir à côté de sa camarade, posant la souris par terre et remuant des moustaches. « Tu as intérêt ! » Elle lui donne un léger coup d’épaule, histoire de lui montrer qu’elle plaisante. « Pardon de m’incruster, tu veux peut-être que je m’en aille ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Face au Ciel [Libre]   Sam 11 Mai - 11:43

« Tu as intérêt ! »

Patte d’Aurore tressaillit à peine lorsque l’aînée se hissa à ses côtés. Les vents portaient à ses narines l’odeur de la vieille chatte depuis quelques minutes, la chatonne n’était pas surprise que Boule Angélique vienne s’incruster.

A croire que tous les chats faisaient la même chose…

« Pardon de m’incruster, tu veux peut-être que je m’en aille ? » fit Boule Angélique en lui donnant un petit coup amical à l’épaule
« Non, tout vas bien. » murmura Patte d’Aurore sur un ton à la fois neutre et respectueux.

Après tout, la lande appartenait à tout le monde.

Cela ne l’empêchait tout de même pas de fuir le regard de la petite chatte de deux lunes son aînée. Son regard aveugle la mettait mal à l'aise. Il semblait sonder son âme comme le ferait une sonde dans un lac. Et elle avait horreur de cela !

« Puis-je vous poser une question, Boule Angélique ? » demanda timidement la chatonne, après un moment de silence

Pour une fois qu’on ne l’embêtait pas avec les traditionnelles questions « Est-ce que ça va ? » « Te remets-tu de la mort de ta mère, de tes frères et sœurs ? » ou encore « Du neuf petite ? »…

Autant profiter du savoir de la plus âgée.

« Devenir guerrière, c’est difficile, je le sais… Mais, à part chasser et combattre, il ne fait rien de spécial, n’est-ce pas ? Comment pourrais-je m’entraîner efficacement ? Le savez-vous ? »

Elle chassait de temps en temps des petits rongeurs quand elle était loin des yeux des plus âgés et avait rapporté une ou deux fois, en toute discrétion, souris ou petit oiseau. Mais s’entraîner au combat.. A part s’acharner sur un arbre, elle ne voyait pas comment elle pourrait faire !

Une forte bourrasque balaya la lande, et Patte d’Aurore se releva, pour profiter des vents violents.

« …J’aime venir ici… C’est un endroit parfait pour courir, profiter des vents et se défouler… Vous ne trouvez pas ? » murmura la jeune chatte en soupirant d’aise.


Dernière édition par Patte d'Aurore le Dim 12 Mai - 14:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Face au Ciel [Libre]   Dim 12 Mai - 11:27

[Evite le vouvoiement, personne ne se vouvoie dans les livres ^^]

« Non, tout vas bien. » La petite chatte murmura cette phrase d'un ton neutre. Boule Angélique lui souris, sans pour autant la regarder. Elle se contentait de garder son regard aveugle braqué sur l'horizon. « Puis-je te poser une question, Boule Angélique ? » Celle-ci se tourna vers la petite. Elle haussa les sourcils en la "regardant", sans rien dire, attendant la question.« Devenir guerrière, c’est difficile, je le sais… Mais, à part chasser et combattre, il ne fait rien de spécial, n’est-ce pas ? Comment pourrais-je m’entraîner efficacement ? Le sais-tu ? »

Boule Angélique baisse la tête. Patte d'Aurore n'a pas l'air de se souvenir que son aîné n'était pas apprentie, à son plus grand regret d'ailleurs. Elle avait assisté une fois à un cours de combat, celui de son frère Nuage Fou, mais elle n'avait rien compris à ce qu'il se passait. Quand son frère, le soir, lui avait expliqué ce qu'il avait appris, doucement, et en refaisant les gestes, elle avait été capable de comprendre ... Mais incapable de reproduire ce qu'il avait fait.

Quand à la chasse, elle n'osait même pas imaginer la difficulté qu'elle aurait à courir après un lapin qui passerait son temps à zigzaguer entre les ronces, les terriers, les trous et les buttes. Elle se casserait une patte, ou se la foulerai du moins.

Un vent fort emporta les doutes de la rouquine bien loin d'elle et, comme sa camarade le faisait, Boule Angélique leva la tête et ferma les yeux pour profiter de l'air frais. Elle inspira à fond les milles senteurs du printemps et de la nature, les imprimant une à une dans sa mémoire. Elle ne savait pas à quoi elle correspondait. Mais cela viendrait. Après tout, ce n'était que son premier printemps.

A côté d'elle, Patte d'Aurore murmura de nouveau. « J’aime venir ici … C’est un endroit parfait pour courir, profiter des vents et se défouler… Tu ne trouves pas ? » Boule Angélique rigola légèrement pour elle même, sourire au lèvres. « Je n'aime pas trop courir. J'ai trop peur de tomber. Mais oui, j'aime beaucoup la lande. Surtout pour le vent, comme toi, mais aussi pour les odeurs, les bruits et les sensations. » La jeune chatte soupire et se tourne vers Patte d'Aurore. « Je ne sais pas à quoi ressemble la vie d'un guerrier. Je pense que seule un guerrier le sait. Mais à ce que les anciens racontent, un guerrier est un chat courageux, loyal, obéissant, et qui a un bon instinct. Oui, il faut savoir chasser et se battre. Mais Étoile du Tigre savait le faire. Et il n'a pas fait un bon guerrier. » Boule Angélique se tait un instant. Elle réfléchit. Elle aimerais paraître sage. Mais elle ne pourra pas cacher bien longtemps le fait que ses pattes la démange. Elle voudrait partir jouer dans l'herbe, comme un chaton. Parce qu'il n'y a rien de mieux que ça.

« Pour t'entrainer, je pense que tu devrais attendre. Enfin, ce que je veux dire par là, c'est que tu ne pourras avoir l'avis d'un guerrier sur tes entraînements que lorsque tu auras un mentor. Ton baptême approche tu sais. Il est dans une lune n'est-ce pas ? » La rouquine avait une bonne mémoire. Elle retenait les choses. Et cinq assemblé avaient passées depuis que la petite était née. « Quand tu seras apprenties, tu pourra t'entrainer avec ton mentor, mais aussi avec d'autre guerrier, et des apprentis plus âgés. Mais ça, tu le sais déjà. »

Boule Angélique se lève et descend de la butte en trottinant. Elle saute par dessus un petit trou puis se retourne vers Patte d'Aurore, bien décidé à ne pas perdre sa journée. Se souvenant qu'elle n'était pas venu la gueule vide, elle a vite fait de repérer la sourie qui se trouve en haut de la butte, caché dans l'herbe. Il ne faut pas qu'elle oublie. C'est une proie, et toutes les proies sont importantes. « En attendant, mes frères me racontent tous leurs entraînements. Je peut peut-être essayer de t'enseigner quelque techniques de combat, si j'arrive à les reproduire, et si ça te va bien sur. Et tout ça sans les griffes ! »


Dernière édition par Boule Angélique le Mar 14 Mai - 23:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Face au Ciel [Libre]   Dim 12 Mai - 13:52

Je savais pas x) Désolé, je change cela ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Face au Ciel [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Face au Ciel [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dessine moi un arc-en-ciel... [LIBRE]
» Lucylia & Fluffy, le débarquement d'un arc-en-ciel [LIBRE]
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» Petit Flambeau - Ciel - mâle [LIBRE]
» Daniel ♦ Ciel Etoilé [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PARTIE JEU : TERRITOIRE DU VENT. :: La lande.-