AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Amitié retrouvée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité





MessageSujet: Amitié retrouvée ?   Lun 15 Avr - 19:58


C’était un matin clair et beaux, ou l’eau était bien la seule à faire du bruit au loin, je me levai dans la pénombre, et je mettais pattes sur terre, encore engourdie j’avais dormir sur de la terre sèche qui était hélas froid et dur. Je m’étirais en marmonnant des mots incompréhensibles :


    « - Haa.. Enc…ore un mat..in diffici..le ! »



Je marchais ensuite tranquillement autour d'une touffe d'herbe pour me réveiller c’était un matin très dure. Comme toujours je bailla, quand tout à coup un corbeau me vola pile dessus, je sursautai et avec agilité sauta sûr le coté en roulant, je me retrouvais au bord d’une côte escarpé me tenant à peine à la terre boueuse je priais alors le Clan des Etoiles pour la première fois de ma vie, pour survivre à cette épouvantable situation. Quand le corbeau revint je repris conscience et déboula sur lui en lui tranchant la nuque d’un grand coup de patte agressif. Quand j’entendis un bruit sourd et étrange venant du petit sentier. Je m’approchai à patte de velours vers un buisson quand je vis une patrouille, le corbeau à la gueule je senti bien que c’était le Clan du Vent. Que faire ? Je me ressaisis et fit face, je me mis devant le chemin, déposa le corbeau et dit :


    « Enchanté je suis Napthis un solitaire. Je présume que vous êtes le Clan du Vent. »



Quand je rouvris les yeux il ni avait qu’un mâle devant moi, et il n’avait pas l’air très amical il regardait le corbeau mort que j’avais dans la gueule quand je reculai et dit apeuré :


    « C’est un malentendu ce corbeau voulais me tuer ! Pardon ! »
Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice ; Laëlix.
La Petite Grenouille Verte.

avatar


Âge : 21
Messages : 619
Date d'inscription : 08/02/2013


••• INFOS •••
Personnages: Étoile des Pluies ♀ Tonnerre • Nuage de Carcasse ♀ Ombre.
Relations:

MessageSujet: Re: Amitié retrouvée ?   Jeu 18 Avr - 20:07

Il arrive, souvent, que l’on perde ce pour quoi longtemps, l’on s’était battu. Ce pourquoi l’on avait décidé de vivre, ce … Et l’on pourrait même dire ceux. Ceux-là, oui, qui jadis compagnons de voyage, avaient fini par ne devenir que de lointains souvenirs oubliés. Ces anges qui avaient traversé une vie, l’avaient éclairé de leurs yeux bienveillants. Et puis il y avait eu ceux qui s’étaient battus pour notre chute. Démons cachés dans l’ombre, leurs éclairs rougeoyants nous avaient blessés. Viscéralement, pour une blessure dont la cicatrice menaçait de s’ouvrir à n’importe quel moment. Mais la rivière avait coulé, le vent soufflé, le tonnerre grondé, et l’ombre tué ; le temps était passé. Les souvenirs, magiques ou tragiques instants, n’étaient plus que des vagabonds dans les esprits, animant notre vie présente de ressentis, de sentiments de déjà vécu, d’un regard assagi. Plus sage encore à chaque instant, apprenant de la vie passée, des erreurs comme des réussites. Apprendre. Si bel objectif. Puis soudainement, dans l’obscurité d’une tanière … Deux pupilles.

Cabriole du Lièvre s’étira de tout son long, avant de lécher ses babines collées par cette longue nuit de sommeil. Le soleil s’était déjà levé dans le camp du Clan du Vent, et dehors les félins s’agitaient. Tandis que certains partaient en chasse, c’était aussi l’heure de l’appel pour les apprentis qui partaient à l’entraînement. Le guerrier s’assit devant sa tanière, et laissa le soleil nimber d’or son pelage tigré, ronronnant sous les doux rayons qui le réchauffaient. C’était enfin le printemps. Cabriole du Lièvre attendait avec impatience, le moment où tout redeviendrait calme. Dans la journée, c’était les heures qu’il préférait. Celles où tout le monde était parti, où le Clan vidé semblait s’apaiser quelques temps. Le guerrier sourit, fixant la sortie du camp quelques instants. Hier, il avait aidé quelques apprentis à refaire les nids des anciens, et n’était pas sortit. Seulement aujourd’hui, il avait envie. Alors gracieusement, Cabriole du Lièvre s’élança dans un grand bond, et s’éloigna du camp au petit trot. Cela lui rappelait ses entraînements, lorsque, heureux de passer une nouvelle journée avec son mentor, il dévalait la pente à toute allure, trébuchant parfois, pour rouler jusqu’en bas et s’étaler comme un raton laveur mort. Ce temps lui manquait, mais pour une fois, penser à son ancien mentor ne lui apporta ni tristesse ni chagrin. Cette fois-ci, il sentit en lui … Une immense vague de bonheur et de sagesse.

Instinctivement, il se dirigea vers les territoires neutres. Pourquoi ? Habitude, sans aucun doute. Car durant la saison des neiges, tous les chasseurs du Vent avaient prit l’habitude de chasser en terres libres, trop bien conscients que chez eux, le gibier avait disparu. Qu’il n’y avait presque pas d’espoir de revenir avec ne serait-ce qu’une seule pièce de viande. Son chemin fut rapide, puisque le beau mâle avait marché vite. En cette journée … Il se sentait pleinement heureux. Fier, comblé de vivre. Mais qui ne l’était pas, en cette période ou le soleil revenait enfin ? Petit à petit, tous reprenaient ardeur, courage, et santé. Et pour le Clan du Vent qui avait été le plus souffrant de la famine de l’hiver, cela les rassurait tous. Savoir qu’ils ne risquaient plus de mourir, affamés … Cela avait détendu tout le monde. Et l’on s’entraidait, chacun partageait la même ambition de joie et de plénitude, mais de santé surtout. C’était une bonne période, un agréable moment. Et ces moments là, où les rivalités au sien même du Clan, ou les querelles disparaissaient … Ça lui avait manqué, à Cabriole du Lièvre. Beaucoup, oui. Alors il marchait, la queue relevée, au travers des hautes herbes que la pluie suivie du soleil avaient fait pousser si rapidement. Le soleil tapait contre son pelage qui se fondait à merveille dans la nature. Il respirait les douces odeurs du printemps, mais aussi du bonheur. Il ne lui manquait vraiment pas grand-chose, pour être comblé … Mais il s’efforçait de faire avec ce qu’il avait déjà. Et il se savait déjà chanceux de n’avoir pas péri durant l’hiver. Alors il continua sa route, et se retrouva bientôt au cœur d’une forêt. Cabriole du Lièvre connaissait bien cet endroit, où souvent, il venait s’isoler, caché derrière l’épais tronc de l’arbre aux chouettes. Il s’assit près du grand arbre et finalement, sa sachant trop que faire … Il reprit sa route, passant par un petit chemin tracé par les nombreux passages des chats depuis de si nombreuses générations. C’était assez amusant, de savoir que ses ancêtres avaient sûrement foulé ce chemin bien avant lui. Cette réflexion fit sourire le beau félin, de ce sourire si joli, si frais … Puis dans les buissons, un bruit. Cabriole du Lièvre se stoppa immédiatement, et releva la tête brusquement, tout en s’immobilisant complètement. Une odeur de chat lui provint, mais ne lui rappelant aucun Clan. Rien d’autre que … L’odeur des bois et du foin. Soudain, un solitaire déboula, les yeux fermés, avant de déposer un corbeau sur le sol et de déclarer brusquement :

« Enchanté je suis Napthis un solitaire. Je présume que vous êtes le Clan du Vent. »

Quand le mâle rouvrit les yeux, Cabriole du Lièvre n’eu le temps de rien dire, que déjà le noiraud continuait sur sa lancée.

« C’est un malentendu ce corbeau voulais me tuer ! Pardon ! »

Première réaction : Haussement de sourcil prononcé du guerrier du Vent. Avait-il affaire à un vieux fou dont déjà la cervelle jouait des tours ? Il examina avec précision le mâle aux yeux reflétant presque la couleur du sang, et il lui sembla reconnaître dans ce regard, cette voix et cette attitude … Quelque chose de familier. Pourtant, il ne reconnaissait pas cet inconnu, et à vrai dire, il était plutôt occupé à penser à ce qu’il venait de dire. C’était pour le moins … Étrange. Cette réaction de la part du solitaire était non seulement injustifiée mais en plus, complètement démesurée ! Ils étaient en territoire libre, pourquoi s’excuser ? Finalement, Lièvre s’assit, face au chat noir, et attendit quelques instants avant de parler calmement. Beaucoup plus lentement et sagement que ce Napthis venait de le faire.

« … Enchanté. Je suis Cabriole du Lièvre, guerrier du Vent. C’est stupéfiant, je n’ai jamais vu un corbeau s’attaquer à un chat. Tu sembles si blessé ! » Dit-il avec humour, pour se moquer un peu du ridicule de la situation. « Mais rassures toi, personne ne te volera ce corbeau. C’est n’est même pas bon. »

Cabriole du Lièvre émit un petit sourire amusé, et ne su plus quoi dire. Simplement … Il attendit que le solitaire prenne la parole. Aujourd’hui, le guerrier avait tout son temps, et cette rencontre ne lui déplaisait pas. Il avait toujours aimé faire la connaissance de nouvelles personnes, et s’avérait être toujours curieux de la vie des autres. Alors il attendit, toujours assis, en face du félin de jais qui était resté debout devant lui.

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Nuage de Carcasse :
 


Merci à tous pour vos cadeaux géniaux ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newhopelgdc.forumactif.org
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Amitié retrouvée ?   Ven 19 Avr - 13:07

Napthis n’était pas très détendu, et planta ses crocs dans son corbeau, Napthis avait subit pas mal d’attaque de guerrier d’autres clans pendant l’Hiver où ils venait tous chasser en terre libre, il a été beaucoup amoché lors de combat, mais celui-ci se méfiait toujours des autres depuis cette hiver rude où il n’avait mangé que des petits souriceaux maigre comme un brin d’herbe. Il inclina une oreille à gauche et laissa l’autre droite quand le chat s’assit et ce présenta :

    « … Enchanté. Je suis Cabriole du Lièvre, guerrier du Vent. C’est stupéfiant, je n’ai jamais vu un corbeau s’attaquer à un chat. Tu sembles si blessé ! »


Napthis ne remarqua même pas l’humour du chat et ce laissa balayer le sol dur. Quand Lièvre continua de parler :

    « Mais rassures toi, personne ne te volera ce corbeau. C’est n’est même pas bon. »


Alors Napthis planta ses griffes sur le sol d’un coup de patte.

    « Personne dis-tu ? Pourtant cette Hiver rude je me suis fait voler mon gibier, je devais me cacher dans des trous de renards pour manger en paix ! »


Napthis éternua, il avait certainement attrapé un rhume, même si le printemps approcha il faisait encore trop froid, quand il fixa Lièvre. Il reconnut un air familier dans ses prunelles vertes. Il chercha longuement dans sa tête, il mit ça patte sur son corbeau à moitié mort. Et réfléchis à son enfance qu’il avait oubliée depuis cet accident… Il secoua ça tête et dit :

« Est-ce que je te connais ? » Il marqua un point il n’était pas sûr de lui, mais il fixa Lièvre d’un air interrogateur. Et ce reposa sur son arrière train, en attendant une réponse de son interlocuteur.


(Désolé je déteste écrire de long RP, ça ne te dérange pas j'espère ?)
Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice ; Laëlix.
La Petite Grenouille Verte.

avatar


Âge : 21
Messages : 619
Date d'inscription : 08/02/2013


••• INFOS •••
Personnages: Étoile des Pluies ♀ Tonnerre • Nuage de Carcasse ♀ Ombre.
Relations:

MessageSujet: Re: Amitié retrouvée ?   Ven 19 Avr - 16:34

Cabriole du Lièvre regardait le mâle qui devant lui, n’arrêtait pas de poser son corbeau, pour le reprendre, le reposer, et ainsi de suite. Il semblait avoir le même âge que lui, à une ou deux lunes près, et ne semblait pas méchant. Pourtant, le ton avec lequel le solitaire répondit au guerrier du Vent, se fit beaucoup plus agressif que précédemment. Au grand regret du tigré, qui n’avait pas voulu l’offusquer.

« Personne dis-tu ? Pourtant cet hiver rude je me suis fait voler mon gibier, je devais me cacher dans des trous de renards pour manger en paix ! »

Napthis éternua, mais Lièvre n’y fit pas vraiment attention. Il était habitué à cela au Clan, lorsqu’en plein hiver, tous tombaient malades, ou bien s’enrhumaient. Le guerrier resta assit et ne bougea pas, ne se sentant pas du tout effrayé par le ton plus ou moins agressif de son interlocuteur. Il le regarda droit dans les yeux et finalement, lui répondit.

« N’as-tu donc aucune conscience de la difficulté de l’hiver pour les Clans ? Nous sommes des dizaines et des dizaines de bouches à nourrir, alors que toi, solitaire … Tu es tout seul. Tu n’as que toi, à t’occuper. Pas tout un Clan qui meurt de faim. »

Il avait parlé sèchement, défendant l’honneur des Clans. Même s’il savait que le Clan du Vent ne volait pas, il savait que dans chacun des quatre Clans, il y avait plusieurs chats capables de tels actes. Qu’il ne cautionnait pas d’ailleurs, mais il oublia presque de le préciser pour conclure son argument. Finalement, un silence s’installa entre les deux félins, qui se regardaient curieusement. Ce fut le noiraud, qui brisa le silence d’une question à l’humeur beaucoup plus sympathique et engageante que le reste.

« Est-ce que je te connais ? »

Question étrange. Avait-il la même impression de familiarité avec lui ? C’est vrai que ces pupilles rouges lui rappelaient quelqu’un. Peut-être une connaissance d’enfance ? Il ne voyait pas vraiment ce qu’il aurait été faire avec un solitaire … Et cette enfance d’ailleurs, lui semblait bien trop lointaine pour qu’il s’en souvienne. Même s’il s’efforçait à essayer de rassembler le moindre souvenir … Il semblait que son esprit en avait chassés la plupart, jugés inutiles, ou faisant remonter de trop mauvaises émotions. Mais peut-être que Napthis se souvenait bien mieux que Cabriole du Lièvre ? C’est ce que le guerrier espéra en tout cas. Qu’il ne soit pas seul face au trou noir du souvenir, qui ne laissait s’échapper presque que ce qu’il y avait eu de bon, soi pas grand-chose.

« On dirait bien, oui. Mais je ne me souviens pas vraiment … »

Cabriole du Lièvre interrogea le mâle noir du regard, et lui adressa un sourire.

{Aucun problème ne t'en fait pas du tout ! :D Je n'ai pas fait très long cette fois-ci non plus, et la longueur m'importe peu à vrai dire. (': }

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Nuage de Carcasse :
 


Merci à tous pour vos cadeaux géniaux ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newhopelgdc.forumactif.org
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Amitié retrouvée ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Amitié retrouvée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié
» Peut-être le début d'une nouvelle amitié... [PV Nuage De Pie]
» Amitié animale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES. :: Corbeille. :: RPs.-